Ce portique pourrait réduire les contaminations au Covid-19 au Cameroun
Ce portique pourrait réduire les contaminations au Covid-19 au Cameroun

Coronavirus : Un Camerounais invente un portique qui désinfecte

L’ingénieur Serge Armel Njidjou vient d’inventer un appareil qui pourrait réduire les contaminations au Covid-19. Fait en aluminium, il est muni d’un produit désinfectant et fonctionne à l’énergie solaire.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le

Le Cameroun bouillonne d'idées ! Après la couveuse néonatale, l’ingénieur camerounais Serge Armel Ndjidjou crée un portique qui désinfecte ceux qui  passent. L’appareil peut être vu dans l’atelier que son équipe et lui ont installé à Bafoussam, la 3ème ville du Cameroun.

C’est un portique en aluminium qui diffuse à l’entrée un produit désinfectant pendant 20 secondes. Au moment de ressortir, l’usager peut se laver les mains au savon pendant 15 secondes. Le portique fonctionne avec l’énergie solaire. On peut aussi le brancher sur une prise de secteur. Il est relié à un écran qui permet de compter les passages.  

Des pays africains intéressés

Sa fabrication a été faite par une équipe de 7 personnes ayant à leur tête 2 ingénieurs dont Serge Armel Njdjou. Elle a coûté 400 Euros (260 000 Francs CFA). S’ils parviennent à obtenir une aide financière les concepteurs du portique anti-Covid-19 pourront produire 50  exemplaires chaque semaine. 

Plusieurs pays africains et institutions internationales ont déjà marqué leur intérêt pour cette invention. Elle sera d’autant plus facile à déployer qu’elle n’a pas besoin d’homologation. Contrairement au respirateur construit par Serge Ndjdjou et son équipe qui doit être validé comme "matériel médical". Celui-ci devrait attendre plusieurs mois pour être mis en service.