Une médecin aide un petit garçon à utiliser son inhalateur contre l'asthme (photo d'illustration)
Une médecin aide un petit garçon à utiliser son inhalateur contre l'asthme (photo d'illustration)

Coronavirus : Et si le masque de protection réduisait les crises d'asthme ?

Le port du masque pourrait aider les asthmatiques. Grâce à cette protection essentielle pour lutter contre la progression du Covid-19, les personnes qui souffrent d'asthme seraient moins sujets à de graves crises.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

C'est un allié gênant ! Depuis le début de la pandémie de coronavirus (Covid-19), le masque s'est imposé sur tous les visages. Et la raison est simple : cette protection faciale protège et évite une contamination au SARS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, et la majorité des virus respiratoires, en bloquant jusqu'à 95 % des particules. Et contrairement aux fausses croyances, le port du masque n'est pas déconseillé aux personnes asthmatiques. 

Si certains estiment que le masque peut représenter une gêne plus importante pour les personnes qui souffrent d'asthme - une maladie inflammatoire et chronique des bronches qui touche des millions de personnes en Afrique -, nombreux sont les spécialistes qui rappellent que le masque ne peut pas être à l'origine de symptômes respiratoires particuliers chez les asthmatiques. 

Une arme efficace face aux allergies ? 

Essentiel pour freiner la course des virus, le masque permettrait de baisser le nombre de crises d'asthme. C'est ce qui ressort d'une étude menée, en Israël, dans le centre médical Sheba de l’hôpital Tel Hashomer à Ramat Gan. Cet établissement sanitaire aurait recensé une baisse des admissions aux urgences et des hospitalisations de patients atteints d'asthme sévère, selon nos confrères de The Jerusalem Post

"Les masques font barrage aux agents infectieux et au pollen", explique la professeure Nancy Agmon-Levin, co-autrice de l'étude. Mais l'efficacité du masque est surtout dépendante du type de particules toxiques, du modèle de masque et de la façon dont celui-ci est utilisé. Bien qu'il réduise les allergies et l'exposition au pollen, le masque n'est pas la solution miracle. Car l'exposition au pollen est inévitable. Même dans votre domicile, où vous ne portez pas forcément un masque, vous êtes exposé au pollen lorsque vous aérez. Et à l'heure où ces lignes sont écrites, peu de données démontrent le bénéfice du port du masque face à la pollution de l'air qui aggrave l'asthme, augmente le nombre de crises et diminue le degré de contrôle des asthmes sous traitement.