Une jeune femme africaine porte un masque pour se protéger du coronavirus (photo d'illustration)
Une jeune femme africaine porte un masque pour se protéger du coronavirus (photo d'illustration)

Coronavirus en Afrique : un bilan en trompe l'oeil ?

Alors que la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) semble s'enraciner en Afrique, le continent recense moins de 160.000 cas confirmés, dont près de 5000 décès.

Badr Kidiss
Rédigé le

Moins touché que le reste de la planète, le continent africain affronte lui aussi la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19). A l'heure où les 54 pays africains comptent leurs malades, le dernier bilan du Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine (CDC Afrique) fait état d'au moins 157.821 personnes atteintes par coronavirus, dont 4500 décès. L'Egypte, est le pays qui déplore le plus grand nombre de décès (1052) devant l'Afrique du Sud, l'Algérie et le Nigéria. 

Selon plusieurs scientifiques, le faible nombre de tests de dépistage doit fausser le bilan africain de la pandémie de Covid-19. Même le directeur du CDC Afrique, John Nkengasong, estime que, faute de tests, les statistiques sont sous-estimées. 

"On ne peut pas se fier au nombre de cas rapportés"

Contacté par la rédaction d'AlloDocteurs Africa, Youssef Oulhote, enseignant-chercheur en épidémiologie et biostatistique à l’université du Massachusetts estime qu'"on ne peut pas se fier au nombre de cas rapportés". Car si certains pays comme le Maroc, le Djibouti ou le Gabon se sont engagés dans un dépistage massif de leurs populations, d'autres ont mis en place des critères spécifiques pour "savoir qui devrait être testé au coronavirus".

Pour Youssef Oulhote, "le nombre de cas reflète la capacité de tests d'un pays, c'est-à-dire le nombre de tests qu'on a à disposition et comment on les gère, et le profil des personnes testées". Mais à l'heure où l'Afrique n'assiste pas à une augmentation des décès inexpliqués, le directeur du CDC Afrique, John Nkengasong, écarte l'idée que de nombreux cas soient passés sous les radars.