Coronavirus : Du gel hydroalcoolique made in Cameroun pour faire face à la pandémie

Alors que la pandémie de coronavirus gagne rapidement du terrain au Cameroun, l'Institut universitaire de Douala fabrique désormais son propre gel hydroalcoolique.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le
A l'IUT de Douala, le gel hydroalcoolique est à base d'aloe vera (photo d'illustration)
A l'IUT de Douala, le gel hydroalcoolique est à base d'aloe vera (photo d'illustration)

La demande est très forte. Depuis l'apparition des premiers cas de coronavirus au pays, les Camerounais essaient de se procurer du gel hydroalcoolique. Face à cette situation, l’université de Douala a décidé d'en fabriquer à travers son Institut universitaire de technologie (IUT). Enseignants, chercheurs et étudiants en cours de formation  à pied d’œuvre depuis quelques jours dans le laboratoire de contrôle qualité des produits agro-alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques de l’établissement.

Le gel produit, par des enseignants, des chercheurs ou encore des étudiants, contient de l’aloe vera, une plante que le professeur Emile Minyaka, l'un des coordonnateurs de l’opération, trouve très utile : “L’aloe vera a une fonction antimicrobienne. Au lieu de dépendre totalement de la matière première extérieure, on peut mettre à profit notre ressource végétale locale“.

2500 flacons par jour

Emile Minyaka précise que l'IUT produit, chaque jour, 2500 flacons de 100 millilitres. Ces derniers sont livrés à d’autres établissements de l’université de Douala, des pharmacies de la ville, des particuliers. La mairie de la capitale économique du Cameroun sollicite, elle aussi, ces produits qu’elle projette d’offrir aux habitants.

Mais ce n'est pas la première fois que l’IUT de Douala produit du gel hydroalcoolique. Elle a commencé à le faire, il y a deux ans, dans le cadre de la professionnalisation des enseignements en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et d’autres instituts africains.