Comment calmer les colères de votre enfant ?

Les premières colères d'un enfant génèrent le désarroi des parents. Pourtant, certaines astuces permettent de mieux faire face à cette situation.

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le
Les traits de caractère se développent très vite chez un enfant
Les traits de caractère se développent très vite chez un enfant

Elles font partie du développement normal de l'enfant ! Les premières colères de votre petit peuvent apparaître, alors qu'il tente d'acquérir son autonomie vers l'âge de 18 mois. 

Parfois, il arrive même que votre enfant soit très en colère : il pleure, se roule par terre, tape ou mord. Dans ces moments, il est parfois difficile de le comprendre, on peut avoir honte en public, se sentir agressé, en colère… Il faut savoir que notre enfant ne cherche pas à nous embêter ou à nous manipuler. 

Ce qu'il faut faire pour calmer votre enfant

Quand une crise arrive : 
- On prend quelques secondes pour se calmer, respirer, et prendre conscience de nos propres émotions. Cela nous aidera à ne pas réagir de façon blessante ou violente. 
- On essaie de se mettre à sa place pour comprendre son émotion. Cela peut être de la colère, de la tristesse, de la peur. Cela nous aidera à mettre des mots sur ce qu’il traverse : "Es-tu en colère car maman a dit non ?", "Es-tu triste car nous devons partir ?" plutôt que de minimiser ses ressentis en affirmant que "ce n’est rien".
On lui propose un câlin, on le prend dans nos bras. Cela lui montre que ses besoins sont importants, et donc renforce sa confiance en nous et en lui. C’est pour cela qu’il vaut mieux éviter de le gronder ou de le laisser pleurer et se calmer seul. Cela ne veut pas dire qu’on va céder à toutes ses demandes. Par exemple, s’il fait une grosse colère pour avoir des bonbons, le câliner ne signifie pas qu’on va lui donner des bonbons, mais va l’aider à traverser ce moment difficile pour lui. 
- Une fois la colère passée, on peut essayer de retrouver ce qui l’a déclenchée. Quand on comprend les raisons qui motivent les colères, on arrive mieux à contrôler la situation sans perdre notre calme quand elles se reproduisent.

Les traits de caractères se développent très tôt dans la vie. Quand on a plusieurs enfants, on se rend compte à quel point ils sont différents ! Il y a les actifs et les calmes, les téméraires et les craintifs, les émotifs, les enjoués ou les boudeurs… Ce tempérament peut évoluer en fonction des expériences et des relations, sans changer complètement. Mais n'oubliez pas aussi qu'il faut du temps à un enfant pour apprendre à se calmer seul ou à supporter une frustration sans explosion de colère ou de tristesse. Jusqu’à 3 ou 4 ans par exemple, le cerveau d’un enfant n’est pas assez mature pour cela. Il en sera capable vers l’âge de 5 ou 6 ans. En attendant, il aura besoin de notre compréhension.

Faut-il s'adapter au tempérament de son enfant ?

S'il est prouvé que les mots ou les gestes violents ne sont pas efficaces pour changer le comportement d’un enfant, il faut aussi savoir que chaque enfant a sa propre personnalité. Cette dernière influence son comportement, ses relations, les émotions qu’il ressent et exprime. 

Observer et communiquer avec son enfant nous permet de découvrir sa personnalité unique. On peut alors ajuster nos comportements et nos pratiques pour mieux l’accompagner. Quel que soit le tempérament de son enfant, en étant chaleureux et rassurant, on l’aide à en tirer le meilleur parti.

Source : 1000 premiers jours