Le test de diagnostic de l'hépatite C sera officiellement présenté le 25 septembre
Le test de diagnostic de l'hépatite C sera officiellement présenté le 25 septembre Fondation Mascir

Bientôt des tests de diagnostic de l’hépatite C Made in Morocco ?

La Fondation MAScIR (Moroccan Foundation for Advanced Science Innovation and Research) annonce le lancement imminent des tests de diagnostic de l'Hépatite C, conçus au Maroc.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

On ne l'arrête plus ! Après la mise sur le marché réussie des tests PCR du Covid-19, la Fondation MaScIr s'apprête à lancer des tests de diagnostic de l'hépatite C. Conçu et fabriqué au Maroc par la startup Moldiag qui dépend de la Fondation MAScIR, ce test se base sur la méthode RT-PCR qui indique si l’ARN du VHC (le virus responsable de la maladie) est présent ou pas dans l'organisme. Une bonne nouvelle, quand on sait que cette maladie infectieuse qu'est l'hépatite C tue chaque jour de nombreux Marocains.  

Pour présenter ce nouveau test de diagnostic de l'hépatite C, un webinaire sera organisé et diffusé en ligne le 25 septembre 2021 à 16h, annonce la Fondation sur sa page Facebook. L'objectif de ce webinaire est de dévoiler les processus de validation de ces tests made in Morocco qui ont obtenu une autorisation de mise sur le marché par le ministère de la Santé, tout en revenant sur l'importance d'accélérer la lutte contre cette maladie potentiellement mortelle. 

Un générique inaccessible

Si un antiviral à base de sofosbuvir permet, depuis 2013, de guérir plus de 95% des personnes infectées par le VHC, son prix exorbitant diminue les chances de guérison des malades les plus démunis. Alors que le Royaume est l'un des rares pays, aux côtés de l'Egypte et l'Inde, à avoir conçu un générique du sofosbuvir moins cher et efficace, ce dernier n'est toujours pas remboursé pour les détenteurs de la carte RAMED. Une triste nouvelle, quand on sait qu'au moins 400.000 Marocains sont infectés par le virus responsable de la maladie. A l'heure où le Maroc espère toujours se débarrasser de l'hépatite C d'ici 2030, il ne reste plus qu'à espérer que la situation évolue rapidement, grâce à la très attendue généralisation de la protection sociale et la commercialisation de ce nouveau test de diagnostic made in Morocco.