L'hépatite C

En Afrique, environ 9 millions de personnes souffrent d'une forme chronique de l'hépatite C.

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le
L'hépatite C

Définition

L’hépatite C est une maladie infectieuse du foie qui se transmet essentiellement par voie sanguine. Elle est due au virus VHC, qui peut provoquer des infections aigües, qui évolueront vers une forme chronique dans 70 à 85 % des cas environ. L'hépatite C chronique peut donner lieu à des cirrhoses ou des cancers du foie. On estime que 58 millions de personnes sont atteintes d'une forme chronique de l'hépatite C, avec 1,5 million de nouvelles contaminations par an. Seulement 21% des gens seraient au courant de leur diagnostic. SymptômesLa période d'incubation de l'hépatite C est de 2 semaines à 6 mois. Le plus souvent, les nouvelles infections sont asymptomatiques. Certaines personnes pourront développer une infection aigüe et présenter des symptômes comme de la fièvre, fatigue, manque d'appétit, coloration des urines de couleur sombre, des nausées, des vomissements, douleurs abominables ou articulaires. Lorsque les malades développent une forme chronique, elle restera le plus souvent asymptomatique, la rendant indétectable jusqu'à ce que l'hépatite ait provoqué des lésions graves. Le plus souvent il s'agit de cirrhose ou de cancer du foie. 

Examens

L'hépatite C se diagnostique grâce à une prise de sang, et un examen complémentaire (un test d’amplification des acides nucléiques) est nécessaire pour confirmer l'infection chronique. Une biopsie sera nécessaire pour évaluer la gravité de l'atteinte hépatique pour guider la prise en charge thérapeutique. Le fait que l'hépatite C ne présente pas de symptômes est un obstacle au dépistage. 

Traitement

Il n'est pas toujours nécessaire de donner un traitement pour l'hépatite C. Environ 30% des personnes infectées pourront guérir sans médicaments grâce à une forte réponse immunitaire. Il est aussi possible de donner un traitement par antiviraux pour guérir l'infection, qui disparait en général en 12 à 24 semaines. PréventionIl n'existe pas de vaccin préventif contre l'hépatite C. La prévention passe donc par la réduction des risques d'exposition dans les lieux de soins en particulier à destination des populations à risque, notamment les toxicomanes qui consomment des drogues par injection. 

En Afrique

En Afrique, environ 9 millions de personnes souffrent d'une forme chronique de l'hépatite C. L'accès au dépistage et au traitement reste difficile sur le continent. 

Source : ameli, OMS