Au Maroc, les habitants de Kénitra menacés par la pollution

Comme tous les ans, Kénitra connaît un nouvel épisode de pollution sévère. De quoi menacer la santé de la population ? On vous dit tout.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
La centrale thermique de Kenitra serait à l'origine de la pollution
La centrale thermique de Kenitra serait à l'origine de la pollution

Kénitra s'étouffe. Dans les artères de la ville marocaine, l'horizon est à peine visible. Et depuis quelques jours, les 430.000 habitants sont menacés par un nouvel épisode de pollution de l'air. Un épais brouillard englobe les espaces publics, et l'air semble devenir irrespirable. Sur les façades de plusieurs bâtiments, le noir a remplacé le blanc initial. Loin d'être sans précédent, cette situation s'expliquerait notamment par l’activité humaine et l'utilisation des combustibles. 

La santé des habitants menacée

Selon le quotidien arabophone Assabah, les acteurs de la société civile ont constaté une légère augmentation des maladies respiratoires et infectieuses, en particulier chez les enfants. Du côté scientifique, on parle carrément d'un risque accru du cancer de poumon. 

Et alors que la centrale thermique de Kénitra est souvent accusée d'être à l'origine de cette pollution, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable estime que la qualité de l’air est dans les normes. Selon les résultats d’évaluation de la qualité de l’air à Kénitra en 2021, le ministère rappelle que l’indice de la qualité de l’air a été classé en général "bon" et  "très bon". Mais, ce même indice a été classé "bon" et "moyen" respectivement au cours des mois de novembre et décembre derniers.