La cataracte est un trouble de la vue qui survient lorsque le cristallin perd sa transparence (image d'illustration)
La cataracte est un trouble de la vue qui survient lorsque le cristallin perd sa transparence (image d'illustration)

Au Cameroun, le bataillon d'intervention rapide soigne les déficients visuels !

Le Bataillon d’intervention rapide (BIR), poursuit sa campagne de soins et de chirurgie de la cataracte au Cameroun. L’unité d’élite des Forces armées camerounaises soigne les populations qui n'ont pas accès aux soins au quotidien.

Fabrice Beloko
Rédigé le , mis à jour le

La campagne est salvatrice ! C'est ce qui ressort des témoignages des populations de Rey-Bouba, localité située dans la région du Nord, parus dans le quotidien bilingue Cameroon Tribune. Des reconnaissances qui interviennent au lendemain de la campagne dénommée "BIR Againts Blindness"*, qui consiste à soigner et à opérer les personnes qui souffrent de la cataracte, un trouble de la vue qui survient lorsque le cristallin perd sa transparence.

"Après cette opération, j’ai la joie au cœur, puisque j’arrive à clairement distinguer les choses. Avant cette opération, je n’arrivais pas à voir", témoigne Aoudi Zoudo, un patient qui a vécu 5 années de cécité. Comme lui, 74 autres patients ont immédiatement recouvré la vue et près de 500 autres devraient retrouver la vue progressivement. 

Redonner la vue pour renforcer la lutte contre le braconnage    

Rentrant dans le cadre des actions civilo-militaires qu’organise souvent le BIR, "cette campagne de chirurgie oculaire vient à point nommé, au moment où nous sommes déployés sur le terrain dans le cadre de l’opération "Peace and Bouba Djidda", une opération montée dans le cadre de lutte contre le braconnage transfrontalier des éléphants", explique le lieutenant-colonel Guy Merlin Chembou Zambou.

La récente campagne "BIR Againts Blindness" était programmée au début de cette année dans le Mayo-Rey, mais elle a été ajournée en décembre à cause du Covid-19. L’une des dernières campagnes s’est déroulée dans la région de l’Extrême-nord, dans la localité de Waza, où environ 150 personnes avaient été opérées de la cataracte.

*BIR contre la cécité ndlr