Apologie du viol : L'affaire Miss Sénégal indigne tout le pays

La dernière lauréate de Miss Sénégal assure avoir été droguée et violée lors d’un voyage organisé par le comité d’organisation de ce concours national de beauté Miss. Après la réaction de sa présidente qui a fait scandale, les militantes féministes ont appelé à la mobilisation.

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le
La dernière lauréate de Miss Sénégal a révélé un scandale
La dernière lauréate de Miss Sénégal a révélé un scandale  —  DR

"Si on te viole, c’est que tu l’as cherché" ou "Kougnou violer, yaw la nekh", en wolof. C'est en substance les mots utilisés par la présidente du Comité Miss Sénégal, Aminata Badiane, dans une interview à DakarBuzz, en réponse aux déclarations de Miss Sénégal 2020, Ndèyne Fatima Dione. Cette dernière a expliqué, dans la presse locale, avoir été droguée et violée dans un hôtel au cours d'une soirée à laquelle l'avait invitée le Comité d'organisation. Elle a affirmé être tombée enceinte et écartée des activités du comité des Miss. Aujourd’hui, cette jeune femme de 20 ans est mère d'un bébé de 5 mois dont elle dit ignorer le père.

Une manière "d'inciter les violeurs"

Si les propos de la présidente du Comité Miss Sénégal ont suscité de vives réactions de condamnation de femmes et d’associations de défense des femmes, plus de 300 Sénégalaises ont déposé à Dakar des plaintes contre Aminata Badiane qu'elles accusent d'"apologie du viol". Car "c'est une façon d'inciter les violeurs à continuer et de mettre les filles en danger", explique Hourèye Thiam Preira, membre du Collectif des femmes qui se sont retrouvées spontanément au tribunal pour saisir le procureur.

Cette mobilisation inédite dans l’histoire de la lutte pour les droits des femmes au Sénégal intervient alors qu'on célébrait, il y a quelques jours, la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes. 

Au Sénégal, une loi reconnaissant le viol et la pédophilie comme crimes a été promulguée en janvier 2020. Les auteurs de viol et d’actes pédophiles sont jugés par la chambre criminelle et risquent une peine allant jusqu’à la réclusion à perpétuité. 

Source : AFP