Les pharmaciens guinéens veulent réserver les médicaments aux pros
Les pharmaciens guinéens veulent réserver les médicaments aux pros

Agence africaine du médicament : Vers un siège en Tunisie ?

Alors que la mise en place de l'agence africaine du médicament ne devrait plus tarder, la Tunisie veut abriter le siège permanent de cette institution.

Badr Kidiss
Rédigé le

C'est l'objectif avoué du ministère de la Santé ! Quelques semaines après la signature du traité de l'Agence africaine du médicament, la Tunisie se porte volontaire pour accueillir le siège de cette future agence qui dépend de l’Union Africaine. 

Alors que l'Agence africaine du médicament veut permettre aux Etats membres de mieux organiser le secteur des médicaments, le pays bénéficie (déjà) d'une industrie pharmaceutique à fort potentiel. Au cours des deux dernières décennies, elle a connu une croissance annuelle de 11%. Une situation qui a sans doute motivé la ministre tunisienne de la Santé par intérim, Sonia Ben Cheikh, à annoncer la création de l'Agence tunisienne des produits pharmaceutiques en 2020. 

Dans une Tunisie qui compte 47 unités de fabrication de médicaments employant plus de 7 000 personnes, avec un volume d’investissement total dépassant les 300 millions de dinars (soit près de 100 millions d'euros), l'Agence africaine du médicament aurait sans doute plus de facilités à atteindre ses objectifs. Affaire à suivre.