Vaccins anti-Covid : le recensement des Marocains a commencé

Les choses s’accélèrent au Maroc. Le ministère de l’Intérieur a lancé une vaste opération de recensement pour connaître le nombre exact de vaccinations nécessaires pour chaque collectivité.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
Les pharmaciens marocains veulent pouvoir vacciner contre la grippe saisonnière
Les pharmaciens marocains veulent pouvoir vacciner contre la grippe saisonnière

Au Maroc, le compte à rebours a commencé. Alors qu'il ne reste que quelques jours pour dresser la liste des personnes prioritaires à la vaccination contre le Covid-19,  le ministère de l'Intérieur vient de lancer une vaste opération de recensement. Après avoir identifié tous les Marocains qui sont âgés de plus de 18 ans, les autorités se sont intéressées aux populations cibles : le personnel de santé, les forces de l’ordre, les personnes âgées, vulnérables, atteintes de maladies chroniques…  

L'Intérieur a communiqué à toutes les collectivités la liste des gens disposant d’une carte d’identité nationale, afin qu’elles procèdent à l’actualisation des informations, telles que la présence réelle des personnes sur un territoire donné. Car beaucoup de Marocains changent de ville pour étudier ou travailler, sans déclarer le changement d’adresse. Ce qui explique l'importance d'actualiser les données. 

D’une pierre deux coups  

Cette campagne de vaccination gratuite anti-Covid permettra donc d'avoir une idée plus précise du nombre d'habitants du royaume. L'objectif de ce recensement est d'identifier toutes les personnes qui seront éligible au vaccin contre le coronavirus (Covid-19). 

Si le ministère et les collectivités locales ne semblent plus avoir beaucoup de temps avant le démarrage de la campagne de vaccination, le journal arabophone Assabah explique que le recensement se passe dans les meilleures conditions. Une bonne nouvelle, à l'heure où les autorités espèrent vacciner 80% de la population d'ici fin mars.