Vaccins anti-Covid : la Côte d'Ivoire met les bouchées doubles

Menacée par le variant Omicron, la Côte d'Ivoire accélère sa campagne de vaccination anti-Covid.

Badr Kidiss
Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le
La carte de vaccination ivoirienne contre le Covid-19
La carte de vaccination ivoirienne contre le Covid-19  —  Unicef

Augmentation du nombre de laboratoires capables de dépister le Covid-19, réduction de la validité des tests PCR pour les voyageurs, opération de vaccination exceptionnelle... pour se protéger du variant Omicron qui gagne du terrain en Afrique, la Côte d'Ivoire ne rechigne pas à multiplier ses efforts. "Avec le variant de ce virus, qui se propage plus rapidement que les autres formes, il est nécessaire et urgent de protéger la population contre cette maladie" a déclaré Aka Koffi, directeur de cabinet du ministère de la Santé.

Mais face à l'hésitation vaccinale et les nombreuses fake news qui circulent sur Internet, les Ivoiriens ne se bousculent toujours pas dans les centres de vaccination. A ce stade, seulement 5,7% de la population ivoirienne est totalement vaccinée contre le Covid-19, alors que le gouvernement espérait en juillet dernier vacciner 60% des Ivoiriens d'ici la fin d'année. Résultat, les autorités ont dû revoir leur objectif à la baisse. 

Vacciner 10% des Ivoiriens avant la fin d'année

Pour rattraper son retard vaccinal, la Côte d'Ivoire - qui lutte contre la corruption dans ses hôpitaux - a lancé une nouvelle campagne nationale. L'objectif est de vacciner au moins 10% de la population d'ici le 31 décembre. Pour y arriver, les autorités multiplient les opérations de sensibilisation. Des agents de santé déambulent dans les artères d'Abidjan, avec des mégaphones à la main, pour rappeler aux citoyens l'importance et la gratuité de la vaccination.