Au Maroc, les experts de la vaccination valident les vaccins Spoutnik V et Johnson & Johnson (photo d'illustration)
Au Maroc, les experts de la vaccination valident les vaccins Spoutnik V et Johnson & Johnson (photo d'illustration)

Vaccin contre Covid-19 : comment le Maroc tente de se protéger des retards d'approvisionnement

A l'heure où le Maroc vaccine contre le coronavirus mieux que la France et la plupart des pays européens, le royaume multiplie ses efforts pour éviter des ruptures d'approvisionnement.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

Diversifier les vaccins pour éviter des ruptures d'approvisionnement ! C'est l'objectif du Maroc, où plus de 4 millions de personnes ont reçu au moins une dose du vaccin anti-Covid. Si le royaume misait sur les vaccins de Sinopharm et d'AstraZeneca pour immuniser sa population, son Comité technique et scientifique consultatif de vaccination a validé l'utilisation des vaccins Spoutnik V et Johnson & Johnson.

Plus faciles à transporter et à conserver, ces deux piqûres sont aussi plus pratiques : une seule dose suffit pour se protéger du SARS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, contre deux doses pour les vaccins de Sinopharm et d'AstaZeneca. Mais bien que les experts de la vaccination anti-Covid au Royaume aient validé leur utilisation, cela ne veut pas dire que le Maroc va forcément les accueillir dans la famille des remèdes tant attendus. Car une fois que le comité technique valide un vaccin, il soumet sa décision à la Direction du Médicament et de la Pharmacie (DMP). Cette dernière s'occupe de l'éventuelle validation administrative des nouveaux vaccins. Une étape cruciale avant l'adoption de ces remèdes. 

La balle est dans le camp de... Sinopharm et AstraZeneca

Si le Maroc tente de diversifier ses vaccins anti-Covid, c'est sans doute pour assurer le succès de sa campagne nationale de vaccination. Mais dans le cas où il réceptionne tous les vaccins commandés chez Sinopharm et AstraZeneca à temps, le royaume ne sera pas obligé d'utiliser les vaccins de Johnson & Johnson et Spoutnik V, dont le succès insolent face au coronavirus laisse sans voix"Si Sinopharm et AstraZeneca respectent les engagements et nous livrent les quantités commandées nous n'aurons même pas besoin des nouveaux vaccins", précise le Dr Said Afif, membre du comité scientifique et technique de vaccination à nos confrères de Medias24. 

Aux dernières nouvelles, le Maroc devrait réceptionner 2 millions de nouvelles doses de vaccins d'AstraZeneca, dans les prochains jours, via le programme Covax. Ces derniers jours, le pays enregistre une moyenne de 500 cas quotidiennement. Mais difficile de dire que la pandémie recule, vu que les tests de dépistage sont de moins en moins nombreux.