Une mystérieuse maladie tue en République démocratique du Congo

Quinze personnes, dont l'âge varie entre 60 et 80 ans, sont décédées en février après avoir contracté une maladie non identifiée dans une province de l'Ouest de la République démocratique du Congo.

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le
L’Institut National de Recherche BioMédicale (INRB) à Kinshasa
L’Institut National de Recherche BioMédicale (INRB) à Kinshasa

Personne n'y comprend rien. Déjà aux prises avec une double-épidémie de Covid-19 et de chikungunya, la province de Kwango fait face à une maladie "non encore identifiée". Ce mal qui sévit "depuis un mois" dans la zone de santé de Kasongo-Lunda est à l'origine de 15 décès, selon Jean-Marie Peti-Peti, gouverneur de la province. 

"Le malade commence par avoir des maux de tête, puis des douleurs partout, de la fièvre, puis des complications respiratoires", avant de décéder, a expliqué M. Peti-Peti, qui faisait le point sur cette maladie inconnue. Avant d'ajouter que "le ministre provincial de la Santé, le médecin chef de zone de santé de Kasongo-Lunda ainsi que des épidémiologistes venus de Kinshasa sont à pied d'œuvre". 

Un accès aux soins compliqué

Si les signes de ce mal ressemblent à ceux du Covid-19, le gouverneur précise que "les tests rapides se sont révélés négatifs". A ce stade, les autorités attendent les résultats des prélèvements envoyés à l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) pour identifier la maladie.   

En attendant, le personnel de santé de Kwango se plaint régulièrement de ne pas recevoir de salaires alors que l'accès aux soins médicaux est rendu difficile à cause de son coût élevé par rapport au niveau de vie de la population, estimée à plus de 1,5 million d'habitants, principalement des agriculteurs aux très faibles revenus.