Tests Covid-19 : Le Maroc écarte les pharmaciens de sa campagne de dépistage

Alors qu'il fait face à une nouvelle vague de Covid-19, le Maroc a décidé de se passer des pharmaciens dans sa campagne de dépistage du coronarivus. Ces derniers ne pourront plus réaliser des tests antigéniques.

Ammar Belahcen
Rédigé le , mis à jour le
Les tests antigéniques disparaissent des pharmacies du royaume (photo d'illustration)
Les tests antigéniques disparaissent des pharmacies du royaume (photo d'illustration)

Les tests de dépistage du Covid-19 ont été réglementés au Maroc. Au début de l'épidémie du coronavirus, pour savoir si vous étiez malade, il n’y avait qu’une possibilité : le test PCR. Le prélèvement est réalisé à l’aide d’un écouvillon, enfoncé dans le nez. Le geste est désagréable. Et le résultat pas immédiat car il nécessite une analyse en laboratoire. Heureusement, un autre test simplifie la technique : le test antigénique. Ce dernier passe aussi par un prélèvement nasopharyngé. Mais, il cherche à identifier des protéines du virus, et non son matériel génétique. Plus besoin d’une analyse en laboratoire. La lecture se fait sur une simple bandelette. 

Mais alors qu'ils étaient commercialisés par les pharmaciens du Royaume, un document officiel du ministère de la Santé met les pharmaciens hors jeu. Selon ce document, parvenu à AlloDocteurs Africa, "les laboratoires de biologie médicale, des secteurs public et privé, peuvent, à partir de la date de diffusion de cette décision, réaliser tout type d’examens biologiques de dépistage et de diagnostic de l’infection par le SARS-CoV-2, qu’ils soient de biologie moléculaire, antigéniques ou sérologiques". Si le ministère de la Santé donne la possibilité aux autorités sanitaires régionales d’autoriser les cliniques et les cabinets médicaux à effectuer les tests antigéniques ou sérologiques rapides, "si la situation épidémiologique l’exige ou si l’offre de laboratoire publique et privée est limitée", il n'hésite pas à écarter indirectement les pharmaciens du circuit de dépistage anti-Covid-19.

Une pénurie de tests PCR dans certains laboratoires

Si le test PCR est la meilleure solution pour détecter le Covid-19, le Maroc assiste actuellement à une baisse du nombre de tests de dépistage du Covid-19 via ce test. Une situation qui s'expliquerait par une pénurie mondiale de réactifs et de produits essentiels pour l'identification des cas contaminés par le coronavirus. Une mauvaise nouvelle à l'heure où le pays fait à une nouvelle vague favorisée par le variant Delta.

Malgré tout, le rythme de dépistage reste intense sur le sol marocain. Plus de 815.000 tests PCR ont été réalisés au cours de ce mois d'août, contre un peu moins de 663.000 en juillet dernier. De quoi se rassurer, à l'heure où le pays enregistre quotidiennement près de 10.000 cas confirmés.