Salamti, une application pour prévenir le cancer du sein au Maroc
Salamti, une application pour prévenir le cancer du sein au Maroc

Salamti, la nouvelle application pour prévenir le cancer du sein au Maroc

Au Maroc, une nouvelle application encourage et guide les femmes dans la réalisation d'une autopalpation pour prévenir et éviter le cancer du sein.

Sarah Jelloul
Rédigé le , mis à jour le

Elle est rose et son logo représente une poitrine de femme. Elle, c'est Salamti, une application conçue par le laboratoire Roche pour aider les femmes à éviter un potentiel cancer du sein. Une bonne nouvelle, à l'heure où ce cancer continue de gagner du terrain au royaume. 

"Pratique et très simple d’utilisation, Salamti a pour vocation d’encourager les femmes à adopter le réflexe de l’autopalpation mensuelle qui, dans le contexte marocain, peut jouer un rôle important dans le dépistage précoce du cancer du sein", explique un communiqué diffusé par le laboratoire. Pratique et très simple d’utilisation, Salamti propose un guide détaillé, sous forme de visuels animés. De quoi maitriser tous les gestes nécessaires pour la réalisation d'une autopalpation. 

On a testé pour vous Salamti

Disponible gratuitement sur l'App Store et Google Play, cette application ne demande pas un accès aux contacts, aux sites consultés ou encore aux autres applications téléchargées sur le téléphone. Seul l’accès à la médiathèque est réclamé, afin que la patiente puisse prendre des photos en cas de besoin. 

Par la suite, il faut choisir une langue, entre le français et l’arabe, pour naviguer sur l'appli. Et après avoir renseigné quelques informations personnelles, comme la date des dernières règles, ménopause ou grossesse ainsi que la durée du cycle menstruel, on a accès à un calendrier qui rappelle la date de l'autopalpation, qui doit être réalisée une fois par mois. Si vous avez un doute, Salamti propose une vidéo pour expliquer l’autopalpation et les étapes à suivre.

Si l’autopalpation peut aider à prévenir un cancer, Salamti précise qu’elle ne remplace pas un réel examen médical annuel ou une mammographie de dépistage. Cette dernière est d’ailleurs précisément détaillée par une fiche explicative, avec dessin et légendes pour comprendre et préparer aisément l’examen qui est recommandé aux femmes à partir de 45 ans.