Renforcement des contrôles sanitaires anti-Covid aux frontières du Maroc

Important pays touristique, le Maroc a décidé de renforcer les contrôles à ses frontières en raison de la hausse des cas de contaminations au Covid-19 en Europe, selon un communiqué officiel.

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le
Le Maroc a récemment a annoncé la fin du couvre-feu national anti-Covid
Le Maroc a récemment a annoncé la fin du couvre-feu national anti-Covid  —  Daniela Padoan / Shutterstock

Le Maroc se protège. "Dans le cadre des mesures sanitaires préventives imposées par un contexte marqué par l'augmentation des cas de contaminations dans le voisinage européen du Maroc, les autorités marocaines ont décidé de renforcer le dispositif de contrôle pour l'accès au territoire national", indique un communiqué du Comité interministériel de suivi du Covid.

Outre le pass sanitaire obligatoire et des tests PCR négatifs, il sera procédé, à l'arrivée au Maroc, à un double contrôle, par caméras thermiques et thermomètres électroniques, ainsi que par tests antigéniques, détaille le communiqué. Ces mesures concernent toutes les personnes en provenance des pays dits de "la liste B", soit la France, plusieurs pays de l'Union européenne ainsi que le Royaume-Uni, l'Algérie et la Tunisie, selon la dernière actualisation du ministère des Affaires étrangères. Pour assurer ces contrôles anti-Covid, des équipes médicales composées de médecins seront déployées dans l'ensemble des ports et aéroports du royaume.

Tout passager testé positif au Covid-19 à l'arrivée sera renvoyé immédiatement dans son pays d'origine, à la charge de la compagnie de transport aérien ou maritime, à l'exception des résidents permanents au Maroc, précise le comité. Quelque 2,74 millions de ressortissants marocains résident en Europe, dont plus d'un million en France et 500.000 en Espagne, sans compter les personnes d'origine marocaine.

La décrue de la pandémie continue

Le mois dernier, les autorités marocaines ont suspendu les vols depuis et vers l'Allemagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Russie à cause de l'évolution de la situation sanitaire dans ces quatre pays.La courbe des contaminations et des décès décroît régulièrement dans ce pays d'Afrique du Nord depuis le début de l'automne. Il y a quelques jours, le gouvernement a annoncé la levée du couvre-feu national en vigueur depuis les premiers mois de la pandémie en 2020 à la suite de "l'amélioration de la situation épidémiologique" dans le royaume. Cette décision fait "suite aux résultats positifs réalisés dans le cadre de la campagne nationale de vaccination", selon le gouvernement

En revanche, le pass vaccinal anti-Covid, lancé le 21 octobre, reste obligatoire pour voyager à l'étranger et accéder à tous les lieux clos: hôtels, café et restaurants, cinéma, salles de sport et hammams, mais aussi administrations. Si une large majorité de la population participe à la campagne de vaccination, le caractère obligatoire du pass soulève des protestations dans la rue et sur les réseaux sociaux. 

A ce stade, près de 950.000 cas, dont 14.726 décès, ont été comptabilisés, selon le bilan officiel. Le pays mise sur sa campagne de vaccination pour enrayer la pandémie: plus de 24,35 millions de personnes (sur 36 millions d'habitants) ont reçu la première dose de vaccin et quelque 22,39 millions la deuxième. Le gouvernement a accéléré début octobre sa campagne de vaccination pour une troisième dose en vue de renforcer l'immunité collective. A ce jour, 1,57 million de vaccinés, en priorité les personnes vulnérables et les travailleurs en première ligne, l'ont reçue.

Source : AFP