La Tunisie assiste à une augmentation des cas de Covid (photo d'illustration)
La Tunisie assiste à une augmentation des cas de Covid (photo d'illustration)

Relâchement, laxisme du gouvernement... le Covid-19 continue sa course folle en Tunisie

Alors que beaucoup pointent du doigt la mauvaise gestion de la crise sanitaire en Tunisie, le nombre de contaminations au coronavirus (Covid-19) repart à la hausse de jour en jour.

Massinissa Benlakehal
Rédigé le , mis à jour le

Ça se complique ! Avec plus d'un millier de cas quotidiens depuis quelques semaines, la hausse des contaminations au nouveau coronavirus en Tunisie alimente l'inquiétude et les critiques des médias locaux sur la gestion de la crise sanitaire.

Globalement, la presse tunisienne pointe l'instabilité dans les rangs de l'exécutif, le relâchement dans le respect des mesures de prévention, les multiples défaillances de la prise en charge des patients, le déficit de communication des autorités ou les contradictions d'une stratégie globale largement déléguée aux responsables sécuritaires. En face, les autorités sanitaires admettent la responsabilité partagée du gouvernement et de la population qui oublie les gestes barrières. 

Des hôpitaux au bord de la saturation

Pour calmer le peu, la porte-parole du gouvernement, Hasna Ben Slimane, a précisé que "les mesures seront évaluées, d’une manière hebdomadaire, appelant à l’application des protocoles sanitaires spécifiques à chaque secteur, à défaut des sanctions seront infligées aux contrevenants". Il y a quelques jours, le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi, a alerté sur la gravité de la situation, avec notamment l'augmentation du nombre d'hospitalisations. Selon lui, la capacité d’accueil des lits de réanimation a dépassé les 80 %, alors que plus de la moitié des lits équipés d'oxygène seraient occupés. 

Un mois après le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid, plus d'un million de Tunisiens se sont inscrits sur la plateforme électronique EVAX qui facilite la prise de rendez-vous . Et selon les derniers chiffres, un peu plus de 166.000 personnes ont été vaccinées.