Le nouveau vaccin sera utilisé, en RDC, dans les zones qui ne sont pas infectées
Le nouveau vaccin sera utilisé, en RDC, dans les zones qui ne sont pas infectées

RDC : Bientôt un nouveau vaccin anti-Ebola ?

La République démocratique du Congo s'apprête à utiliser un deuxième vaccin anti-Ebola, suite aux recommandations du groupe d'experts de l’OMS sur la vaccination.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

L'espoir d'un traitement de la maladie à virus Ebola se dessine. Alors que deux médicaments testés sur des malades ont réduit significativement le taux de mortalité de la maladie en RDC, le pays va recourir à un deuxième vaccin anti-Ebola dès la mi-octobre, a annoncé lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 

"Les autorités de RDC, en décidant de déployer le deuxième vaccin expérimental (...) ont une fois de plus fait preuve de leadership et de détermination", a souligné le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué. L'OMS a précisé que ce deuxième vaccin expérimental, fabriqué par Johnson & Johnson et qui requiert l'administration de deux injections à 56 jours d'intervalle, sera administré à des populations à risque ciblées dans des régions de la RDC où il n'y a pas de transmission active du virus Ebola.

Un vaccin qui ne présente aucun danger

Dans un communiqué parvenu lundi à l'AFP, le ministère de la Santé congolais note que l'Institut national des recherches biomédicales (INRB) a fait l'inventaire des candidats vaccins actuels. De tous, "le vaccin Jonshon & Jonshon possède plus de données scientifiques (...), il est non toxique et peut protéger". 

"Ce vaccin ne présente aucun danger pour la population", il sera prioritairement administré aux "commerçants congolais qui se rendent au Rwanda tout le jour", précise le ministère. C'est donc un nouveau moyen de se protéger d'Ebola, sachant que seulement un petit millier de Congolais a survécu à cette maladie depuis la déclaration de l'épidémie