Non, la poliomyélite n'est pas une maladie du passé
Non, la poliomyélite n'est pas une maladie du passé

Poliomyélite : la victoire se rapproche !

Alors que l'OMS se félicite de l'éradication d'une deuxième souche de poliovirus sauvage, des formes non sauvages du virus de la poliomyélite circulent encore en Afrique et en Asie.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

C'est "un accomplissement historique pour l'humanité". L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé l'éradication mondiale du poliovirus sauvage de type 3 (PSV3). Quatre ans après la disparition de la souche de type 2, il ne reste donc plus que le poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) qui est en circulation dans seulement deux pays: l'Afghanistan et le Pakistan. Autant dire qu'on se rapproche, doucement mais sûrement, d'une Afrique sans polio

Très contagieuse, la poliomyélite est une provoquée par un virus (qu'on appelle poliovirus) qui envahit le système nerveux et peut entraîner une paralysie totale en quelques heures, voire la mort. Et alors que le dernier cas de PVS3 a été détecté dans le nord du Nigéria en 2012,  une commission indépendante présidée par le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a vérifié que "cette souche a été vraiment éradiquée", a indiqué un communiqué de l'agence sur la santé de l'ONU.

Des formes non sauvages du virus circulent encore

Mais attention, des formes non sauvages du virus de la polio -- poliovirus dérivé d'une souche vaccinale -- continuent de se transmettre dans des régions d'Asie et d'Afrique. D'ailleurs, rien que le mois dernier, le Togo a lancé une nouvelle campagne de vaccination contre la polio.  

Selon l'OMS, dans les populations ayant une très faible immunité, la souche vaccinale peut continuer à circuler et subir des mutations au point de provoquer une paralysie. "Nous ne pouvons pas arrêter nos efforts maintenant: nous devons éradiquer toutes les souches restantes de tous les poliovirus", a déclaré David Salisbury, président de la Commission mondiale indépendante pour la certification de l'éradication de la poliomyélite, cité dans le communiqué.