Il est important de coucher son enfant sur le dos (photo d'illustration )
Il est important de coucher son enfant sur le dos (photo d'illustration )

Mort subite du nourrisson : attention aux facteurs de risque

Chaque année, des milliers de bébés décèdent en Afrique de façon brutale et inattendue au cours de leur sommeil. Que faut-il faire si votre petit ne respire plus ? Quels sont les facteurs de risque d'une mort subite du nourrisson ?

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

C’est un drame terrible ! La mort subite du nourrisson est le décès brutal et inattendu, souvent pendant son sommeil, d'un nourrisson de moins d'un an considéré jusque-là comme en bonne santé. En Afrique, près de 9 % des nourrissons y meurent avant l'âge de un an.

La mort subite survient dans 90% des cas avant l’âge de 6 mois, même le plus souvent vers 3-4 mois mais il faut être vigilant jusque 1 an ½ -2 ans. 

Quelles sont les causes ?  

Quand cela survient, on va toujours proposer aux parents de chercher une cause, et on va souvent retrouver une ou plusieurs explications. Il y a beaucoup d’histoires infectieuses, une petite infection respiratoire, des histoires cardiaques ou d’autres pathologies non dépistées, une inhalation ...  

Il y a également un grand rôle des facteurs de risque environnementaux, notamment les habitudes liées au couchage du bébé, qui peut être la cause unique ou qui peut avoir jouer un rôle associé. On sait aussi que le nourrisson est fragile, le fonctionnement de son cerveau est encore immature, et la quasi-totalité des arrêts cardio-respiratoires chez l’enfant sont liés en premier lieu à un problème respiratoire. 

Selon une étude récemment publiée, des chercheurs américains ont analysé près de 12.000 cas de morts subites du nourrisson survenus ces dernières années aux États-Unis. Le constat est alarmant : Plus de 30% des morts subites de nourrissons s'expliquent par un étouffement.  A quoi sont dus ces suffocations ? Dans 75% des cas à un élément de literie "mou", capable d’obstruer les voies respiratoires du bébé : coussins, peluches, doudous, oreillers, couvertures et tours de lit.

Comment coucher son bébé sans danger ?

On recommande, dès la naissance de bébé, de coucher son nourrisson uniquement sur le dos, à plat, dans son propre lit, dans une "turbulette" ou "gigoteuse". Ne le couchez jamais sur le ventre, ni sur le côté, même s’il régurgite. Lorsque votre bébé sera capable de se retourner tout seul sur le ventre, laissez le choisir sa position de sommeil, mais veillez à ce que son lit reste dégagé.

Il est aussi conseillé d'utiliser un lit à barreaux sans tour de lit, avec un matelas ferme recouvert d’un drap-housse bien fixé. N’utilisez pas d’oreiller, de couverture, ni de couette. Dans un lit parapluie (que l'on peut déplacer pour voyager), il est dangereux d’ajouter un matelas.

Il est aussi important de ne pas vous endormir avec votre bébé dans vos bras, et ne jamais lui donner des médicaments pour dormir. Tout comme il faut préserver votre bébé de l'exposition au tabac.