Le nombre de diabétiques continue d'augmenter en Algérie
Le nombre de diabétiques continue d'augmenter en Algérie

Maroc : Seulement 257 spécialistes pour 5 millions de diabétiques

Alors que le nombre de diabétiques explose au Maroc, le pays ne compte que 257 médecins spécialistes. La faute à la formation.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

La pénurie est profonde. Si le Maghreb a du mal à retenir ses médecins, certains pays nord-africains rencontrent aussi beaucoup de difficultés dans la formation des praticiens. C'est notamment le cas du Maroc qui figure parmi les 57 pays du monde identifiés par l'OMS comme présentant "une offre médicale insuffisante".

Dans un pays où le nombre de diabétiques a explosé (au moins 5 millions de Marocains seraient atteints de diabète et la moitié d'entre eux ignorent leur maladie), le nombre de spécialistes semble insuffisant : le royaume dispose seulement de 257 diabétologues (spécialistes du diabète) et endocrinologues (spécialistes des maladies hormonales).

Alors que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande au Maroc d'avoir au moins 23 médecins pour 10.000 habitants, le pays ne compte que... 7 médecins pour 10.000 habitants. Contre 12 en Algérie et en Tunisie ! Autrement dit, le pays qui vient de connaître le nom de son nouveau ministre de la Santé a besoin de trois fois plus de médecins.

Une formation à la traine

Si le Maroc ne forme actuellement que 1.900 médecins par an contre un objectif de 3.300, cette situation s'explique, selon plusieurs experts, par un manque de "bassins de stage". Alors que les étudiants de médecine doivent, à partir de la troisième année, faire leur stage dans un Centre Hospitalier Universitaire (CHU), ces derniers se font rares sur le territoire (seulement 5 CHU).

L'espoir n'est pas interdit : le ministère de la Santé veut doter chaque région de son propre CHU, et deux sont déjà en cours de construction à Tanger et Agadir. Maintenant, il ne reste plus qu'à redoubler d'efforts en matière de formation de médecins spécialistes.