Maroc : isolement à domicile, pour qui est-ce possible ?

Les Marocains asymptomatiques seront traités chez eux. Ça c'est pour la première information. Est intervenue en second lieu une circulaire précisant que tous ne le seront pas. Explications.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
Les personnes vulnérables en contact avec un patient asymptomatique devront soit quitter le domicile soit être traitées dans une structure hospitalière non conventionnelle.
Les personnes vulnérables en contact avec un patient asymptomatique devront soit quitter le domicile soit être traitées dans une structure hospitalière non conventionnelle.

Un "isolement à domicile" plutôt qu'une hospitalisation. A la lecture de ces mots, bon nombre de Marocains ont "soufflé" sur les réseaux sociaux. Un soulagement de courte durée, puisque tous les cas atteints de la Covid-19 ne seront pas logés à la même enseigne.  En effet, cela dépendra clairement de l’état de santé de chaque patient.

Mais pas que ! Dans le cas où un patient serait testé positif mais "asymptomatique", c'est-à-dire sans signe de la maladie (Toux, mal de tête, fièvre... ), la circulaire émise le mercredi 5 août précise qu’il ne devra pas non plus être en contact avec les personnes vivant sous le même toit. Ces dernières devront quitter le domicile durant les 14 jours de traitement de leu proche. Si elles ne peuvent toutefois pas se déplacer, elles seront considérées comme contact rapproché et auront aussi droit à un suivi médical.

Qui ne sera pas traité chez lui ?

Tout le monde ne peut être traité de chez lui. Les personnes vulnérables en contact avec un patient asymptomatique devront  :

  • soit quitter le domicile
  • soit être traitées dans une structure hospitalière non conventionnelle

Idem pour les personnes présentant des facteurs à risque à savoir :

  • asthme et maladies respiratoires chroniques
  • hypertension artérielle
  • obésité pathologique
  • insuffisance d’organe
  • diabète
  • cancer
  • toute forme d'immunodépression
  • être âgé de plus de 65 ans.

Pour rappel, ces mesures ont été prises dans le but de désengorger les structures hospitalières, notamment dans les grandes villes touchées.