La présence de plomb dans les épices marocaines ( Illustrations)
La présence de plomb dans les épices marocaines ( Illustrations)

Les épices marocaines contiennent trop de plomb !

Une récente étude de l’Unicef révèle une trop forte teneur en plomb dans les épices de cinq pays, dont le Maroc. Un danger notamment pour les enfants.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le

Après le thon et le thé, voici venu le tour des épices... Une étude publiée en juillet, nommée The Toxic Truth : Children's exposure to lead pollution undermines a generation of potential analyse l'exposition des enfants au plomb. Menée par l'Unicef et conduite par l'Institute of Health Metrics Evaluation (IHME''), elle révèle l’existence d’une quantité dangereuse de plomb dans les condiments utilisés par les Marocains.

Cette étude menée dans 41 pays sur près de 1.500 échantillons provenant de 50 épices accuse cinq pays de mettre à la vente des produits avec une trop forte concentration de plomb.  Il s’agit du Bangladesh, de la Géorgie, du Népal, du Pakistan et du Maroc.

Le plomb encore plus dangereux pour les enfants

La toxicité du plomb a un impact d’autant plus négatif sur les plus jeunes. Au Maroc, 1,8 million d’enfants ont jusqu’à 5 microgrammes de plomb par décilitre dans leur sang. Et plus de 200.000 enfants atteignent les 10 microgrammes ! A trop consommer de plomb, ces enfants se retrouvent atteints de "saturnisme", un mal qui peut causer des dommages irréversibles sur le cerveau.

D’ailleurs, l’étude révèle aussi que les enfants des pays les plus pauvres sont les plus exposés à ce type de maladie. En effet, certains d’entre eux inhalent la fumée des mines, des opérations de recyclage des batteries de véhicules, des fonderies… Ils peuvent aussi absorber du plomb en mangeant des aliments pollués ou encore en vivant dans des maisons peintes à la peinture au plomb, d’autant plus dangereuse lorsqu’elle s’écaille. Des situations que bon nombre de Marocains ne connaissent que trop !