Illustration d'un vaccin contre le coronavirus
Illustration d'un vaccin contre le coronavirus

Le vaccin chinois anti Covid-19 enfin reconnu en France… à une seule condition !

Les personnes vaccinées contre le Covid-19 à l'étranger avec les vaccins chinois pourront désormais bénéficier du pass sanitaire en France, à condition toutefois de recevoir une dose supplémentaire de Pfizer ou Moderna.

Ammar Belahcen
Rédigé le , mis à jour le

Bonne nouvelle pour les Français résidants à l’étranger mais également pour tous les Africains souhaitant se rendre en France et ayant bénéficié des deux doses du vaccin anti-Covid Sinopharm ou Sinovac. Alors que ces derniers n’étaient pas reconnus par les autorités françaises, Paris vient d’apporter des modifications aux conditions d’obtention du pass sanitaire. 

Les personnes vaccinées contre le Covid-19 à l'étranger avec l'un des deux vaccins chinois pourront désormais bénéficier du pass sanitaire en France, à condition toutefois de recevoir une dose supplémentaire de Pfizer ou Moderna, a décidé le gouvernement. 

ARN messager contre pass sanitaire

"7 jours après l'administration d'une dose complémentaire d'un vaccin à ARN messager", les personnes pourront recevoir leur pass sanitaire, selon un décret paru récemment au Journal officiel. La Direction générale de la santé (DGS) précise que cette nouvelle dose à ARNm devra être faite "au moins quatre semaines après la dernière injection réalisée à l'étranger". 

Pour pouvoir bénéficier de cette troisième dose, ces personnes "devront présenter la preuve papier ou numérique de leur vaccination complète (c'est-à-dire de chaque injection réalisée à l'étranger)". Si elles n'ont eu qu'une seule dose de vaccin chinois, elles "devront recevoir deux doses de vaccin à ARNm afin de compléter leur schéma vaccinal et ainsi obtenir leur pass sanitaire en France", souligne la DGS.