Le Togo en guerre contre les produits périmés

Au Togo, le trafic de produits périmés est un problème de santé publique depuis des années. Mais à l'approche des fêtes de fin d'année, certains commerçants peu scrupuleux écoulent ces produits qui peuvent être dangereux pour la santé.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le
Les produits périmés peuvent vous empoisonner ! (Image d'illustration)
Les produits périmés peuvent vous empoisonner ! (Image d'illustration)

Attention aux dates de péremption ! L’Association Togolaises des Consommateurs (ATC) met en garde les Togolais contre les produits périmés qui se cachent parmi les étals. Que ce soit dans les magasins d'alimentation ou sur les marchés, des produits avariés circulent, mettant en danger ceux qui pourraient les consommer. 

L'ATC insiste particulièrement sur les risques que représentent des produits comme les friandises, les biscuits, les spaghettis, les macaronis, les boîtes de conserve, les huiles, les liqueurs, les jus de fruits ou encore les boissons gazeuses. Mais cette liste est loin d'être exhaustive ! 

Des produits dangereux pour la santé

Manger des produits périmés peu avoir de graves conséquences pour la santé ! Il y a bien sûr le risque d'intoxication alimentaire (maux de ventre, diarrhée, vomissements...) Mais dans certains produits, comme les boîtes de conserves, une bactérie peut se développer et produire la toxine botulique, qui entraîne un syndrome paralytique appelé botulisme alimentaire. Le taux de mortalité du botulisme alimentaire est élevé, entre 5 et 10% en cas de diagnostic tardif. Il faut donc être vigilant et jeter une conserve à l'aspect bombé : c'est un signe qu'une bactérie se développe à l'intérieur. 

Idem pour les boissons gazeuses : le syndicat des médecins du Burkina estime que la consommation de boissons comme le Coca-cola après la date de péremption peut avoir des conséquences dramatiques, comme l’œdème aigu du poumon ou des complications cardiovasculaires comme l’infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux (AVC)... consommer des aliments périmés n'a donc rien d'anodin !

Fausses étiquettes 

La règle d'or avec les denrées alimentaires est d'abord de bien lire les étiquettes ! D'abord la date de durabilité minimale, indiquée par "à consommer de préférence avant le..." : cette date indique surtout la période optimale pour déguster un produit. Si vous la dépassez, vous ne risquez rien d'un point de vue santé, mais le produit peut avoir moins de goût par exemple. En revanche la date de péremption ou date limite de consommation, indiquée par la mention "à consommer jusqu'au..." indique qu'après cette date, le produit est impropre à la consommation.

Le problème, c'est qu'il existe en Afrique un juteux business de fausses étiquettes ! Les commerçants qui vendent des produits avariés remplacent souvent les étiquettes contenant ces informations cruciales par des contrefaçons. Dans ce cas, le seul moyen de se protéger est d'être vigilant : préférez les emballages intacts et qui ne présentent pas de trace d'humidité ou de tâches, ouvrez les aliments, vérifiez leur aspect et leur odeur. Si vous avez le moindre doute, faites confiance à votre instinct et jetez le produit. Comme toujours en matière de santé, mieux vaut prévenir que guérir !