Le Sénégal veut trouver les patients tuberculeux manquants

Le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNT) du Sénégal n’a dépisté que 12.808 cas en 2020 sur un objectif global de 19.746 personnes.

Barou Dembélé
Rédigé le , mis à jour le
Des centaines de milliers d'Africains infectés par la tuberculose n'ont pas accès aux médicaments (Illustration)
Des centaines de milliers d'Africains infectés par la tuberculose n'ont pas accès aux médicaments (Illustration)

Des patients qui manquent à l’appel. Malgré les résultats au-delà de la moyenne réalisés sur le dépistage des tuberculeux, la responsable du bureau suivi évaluation du PNT, docteur Tacko Aly Ba, veut atteindre les 100% qu’elle s’était fixée avec ses collaborateurs l’année précédente. ‘’Nous sommes en train de mener des interventions axées sur la détection des cas manquants, qui sont actuellement autour de 34 % au Sénégal comme le fait de mener des enquêtes autour des cas contacts’’, a-t-elle déclaré lors d’une présentation sur la situation de la maladie infectieuse, rappelant que 12.808 cas de tuberculose ont été dépistées l’année dernière sur un objectif de 19.746 malades. 

 ‘’Tous ces cas dépistés ont été traités et guéris à 91 % même si nous avons enregistré 1 % de décès, 2 % de perdus de vue et 5 % d’association tuberculose, VIH dont 12 % au sud du pays’’, a révélé Dr Ba avant de signaler que 75 cas de tuberculose multirésistante ont été recensés sur une prévision de 126 au total. 

Accélérer la riposte contre la tuberculose

Selon la Dre Ba, la riposte doit être accentuée sur ‘’les six régions à forte charge de tuberculose, que sont Saint-Louis, Louga, Thiès, Dakar, Kaolack, Ziguinchor avec 80 % de cas notifiés, dont 44 % pour la région de Dakar’’. Elle rappelle que ‘’des campagnes de dépistage actif ciblant les groupes vulnérables, comme les détenus, les personnes vivant avec le VIH sont aussi menées’’

Mais il faut savoir que ‘’les diabétiques, les drépanocytaires, les personnes vivant avec un Vih et même les personnes qui ont une faible grippe ou un stress ont plus de risque d’attraper la tuberculose’’, a prévenu Dr Tacko Aly Ba.

 Le Sénégal compte ‘’actuellement 98 centres de traitement avec 152 unités de microscopie et 47 machines Genexpert’’, dédiées au diagnostic de la tuberculose, a confié son collègue Dr Madou Kane, responsable du bureau formation et recherche du PNT.