Le Sénégal accélère sa lutte contre la polio

Après avoir recensé de nouveaux cas de poliovirus circulants dérivés d'une souche vaccinale, le Sénégal a lancé une campagne nationale de vaccination pour tous les enfants de moins de cinq ans.

Badr Kidiss
Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le
A Dakar, un agent de santé avec une dose du vaccin antipoliomyélitique
A Dakar, un agent de santé avec une dose du vaccin antipoliomyélitique  —  Unicef

Bouter la polio hors du pays. C'est l'objectif annoncé des autorités sénégalaises qui ont recensé, l'an dernier, 29 cas de poliovirus circulants dérivés d'une souche vaccinale, dont 17 paralytiques. 

En réponse, une campagne de vaccination massive a été organisée sur tout le territoire nationale. Sur les 2,8 millions d'enfants ciblés, plus de 2,6 millions (environ 95 %) ont été vaccinés selon les résultats préliminaires. Le second tour est prévu du 25 au 27 février 

Accroître l'acceptation du vaccin

Pour que les parents acceptent de vacciner leurs petits contre cette terrible maladie, dont la forme sauvage vient de réapparaître en Afrique, de nombreux chefs religieux ont été impliqués dans la promotion du nouveau vaccin oral (nVPO2). Des séances d'information ont également été organisées dans les écoles des 14 régions du pays.

Et alors que la désinformation encourage l'hésitation vaccinale des parents, le ministère de la santé a fait équipe avec l'Unicef pour mettre en oeuvre une stratégie basée sur le numérique. Celle-ci consiste à diffuser des messages clés sur la poliomyélite, tracker des rumeurs sur le Web pour suggérer une réponse appropriée.