Le CDC Afrique appelle les 54 pays africains à tripler leurs tests de dépistage du Covid-19 (photo d'illustration)
Le CDC Afrique appelle les 54 pays africains à tripler leurs tests de dépistage du Covid-19 (photo d'illustration)

Le Niger face au variant Delta

Longtemps épargné par la pandémie de Covid-19, le Niger recense ses premiers cas de contaminations au variant Delta.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

Les premiers cas du variant Delta du Covid-19 ont été détectés en août au Niger, pays jusqu'à maintenant relativement peu touché par l'épidémie, a annoncé vendredi le ministre nigérien de la Santé. "Le Niger vient d'enregistrer six cas au variant Delta du Covid-19, détectés "parmi les derniers cas du mois d'août", a déclaré le ministre, Illiassou Maïnassara. "Ce sont les premiers cas du variant Delta enregistrés au Niger, détectés sur des personnes qui n'ont pas été vaccinées", a précisé son service de presse

Si le ministre a assuré que ces cas "ont été traités et guéris", il a aussi rappelé que "les formes graves de la Covid-19 sont de plus en plus développées", à l'heure où le pays fait aussi face à une épidémie mortelle de choléra"Le séquençage a permis d'isoler six cas du variant Delta indien à Niamey, et treize cas du variant Nigérian, dont huit à Niamey et cinq dans la région d'Agadez (nord)", selon un communiqué du gouvernement. "Le traçage approfondi des contacts est en cours", ainsi qu'un "renforcement de la surveillance". 

Une vaccination qui ne va pas de soi

Jeudi, le Niger a réceptionné 100.800 doses de vaccins AstraZeneca offerts par le Canada via le programme Covax destiné à fournir des vaccins aux pays à faible revenu, selon le ministère. Au total, depuis le début de sa campagne de vaccination lancée le 29 mars, le Niger a reçu plus d'un million de doses de vaccins : 400.000 de Sinopharm offertes par la Chine, 455.800 d'AstraZeneca via le programme Covax, un don indien de 25.000 doses du même vaccin et 302.400 de Johnson & Johnson.

Mais la campagne de vaccination attire peu de monde. Cependant, Maïnassara a relevé "une petite évolution", avec "plus de 4%" de la population vaccinée, contre 0,3% seulement en juillet. "Les efforts doivent être accélérés si l'on veut atteindre l'objectif de vacciner 30% de la population d'ici décembre 2021", a déclaré à la télévision publique, Blanche Anya, représentante de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Niger.

Selon les derniers chiffres officiels datant du 2 septembre, le Niger comptabilisait 5.867 cas et 199 morts du Covid-19. Dès l'apparition des premiers cas de coronavirus en mars 2020, les autorités avaient pris des mesures drastiques pour stopper la propagation du virus: fermeture des frontières, couvre-feu, fermeture des lieux de culte et des écoles, isolement de Niamey du reste du pays. Ces mesures avaient généré des émeutes à Niamey avant d'être progressivement levées, mais un état d'urgence reste en vigueur.

Source : AFP