Un test du Coronavirus Covid-19 (Illustration)
Un test du Coronavirus Covid-19 (Illustration)

Le Maroc met fin à un trafic de faux tests Covid-19

Le service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda a interpellé six personnes, dont deux médecins internes et un individu aux antécédents judiciaires, soupçonnés de liens avec un réseau criminel actif dans la falsification et le trafic de tests et de certificats médicaux relatifs au Covid-19.

Ammar Belahcen
Rédigé le , mis à jour le

Sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), deux médecins internes ont été interpellé à la ville d’Oujda dans l’Oriental. Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les recherches et investigations menées ont révélé que les suspects s’activaient dans le cadre d’un réseau organisé.

Ces malfaiteurs opéraient dans la falsification et la délivrance de tests négatifs. Moyennant une somme d'argent, ils fournissaient les documents demandés sans que leurs clients ne soient soumis à l'examen de dépistage du Covid-19

Perquisitions et gardes à vue

Les perquisitions effectuées aux domiciles des suspects dans la ville d’Oujda ont permis la saisie de dizaines de faux certificats de tests Covid-19, dont des imprimés non renseignés et d’autres contenant de faux résultats négatifs. Des équipements informatiques et supports numériques, plus de 875.000 dirhams et des billets en euros, ainsi qu'un tampon portant le titre d'un médecin universitaire ont été également saisis. 

Tous les mis en cause ont été soumis à l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent, afin d’identifier toutes les personnes impliquées dans ce réseau criminel. L'objectif est de déterminer les ramifications de ce réseau et ses liaisons éventuelles, tout en interpellant toutes les personnes qui ont pu participer, de près ou de loin, à ces actes.