Le Gabon veut baisser de 30 % les importations de médicaments

Le pays veut intensifier la fabrication de médicaments génériques de son usine, La Santé Pharmaceutique.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le
Un homme prenant des médicaments
Un homme prenant des médicaments  —  Shutterstock

Produire plus de médicaments. C’est l’objectif que s’est fixé le Gabon et qui est en passe d’être concrétisé. Les autorités sanitaires comptent sur l’usine de fabrication de médicaments génériques dont dispose le pays pour réduire de 30 % les importations de produits médicamenteux. 

Cette action rentre dans le cadre de la promotion de l’industrialisation du médicament au Gabon. Jean Patrick Obiang Ndong, ministre de la Santé, a enclenché la dernière étape pour réduire les importations des médicaments. Désormais, ils seront fabriqués par La Santé Pharmaceutique.

À lire aussi : Le Gabon donne des médicaments fabriqués localement aux hôpitaux du pays

Près de 300 références concernées

Le ministère de la Santé a annoncé la mise en place d’une commission technique constituée notamment des grossistes. Selon le journal en ligne gabonreview.com, la commission a commencé par définir la compétitivité des produits de La Santé Pharmaceutique, sur la base des prix rapportés au comprimé ou au millilitre, ainsi que la liste des médicaments génériques équivalents à ceux qui sont fabriqués dans l'usine.

Près de 300 références sont concernées pour un peu plus de 3,5 millions de médicaments répertoriés. Et pour qu’un plus grand nombre de professionnels prescrive les médicaments qu’elle va produire prochainement, La Santé Pharmaceutique est invitée à intensifier la promotion de sa production.