Nkengasong devrait bientôt prendre la tête du programme américain de lutte contre le VIH
Nkengasong devrait bientôt prendre la tête du programme américain de lutte contre le VIH  —  Africa CDC

Le Camerounais John Nkengasong s'apprête à quitter l'Union Africaine pour l'administration Biden

Inconnu du bataillon il y a encore deux ans, le virologue camerounais John Nkengasong s'est rapidement imposé comme l'un des piliers de la lutte anti Covid-19 en Afrique. A tel point que Joe Biden lui fait les yeux doux pour devenir le patron du programme américain de lutte contre le VIH.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

De l'ombre à la lumière. S'il était inconnu il y a encore deux ans, le virologue camerounais John Nkengasong est aujourd'hui considéré comme l'un des meilleurs spécialistes de santé sur le continent africain. Né à Douala en 1959, ce diplômé en virologie de l’université de Yaoundé s'est spécialisé en médecine tropicale à Anvers en Belgique. Il a rejoint par la suite l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avant de travailler avec le réseau américain des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Celui qui est actuellement à la tête du centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC) pourrait aujourd'hui rejoindre l'administration Biden. 

Le 27 septembre dernier, le président américain Joe Biden a nommé John Nkengasong au poste de directeur du PEPFAR, le Plan d’urgence du président des États-Unis pour la lutte contre le sida qui est considéré par l'ONUSIDA comme "la plus importante contribution apportée par un pays contre une seule maladie dans l’histoire de l’humanité" . Si cette nomination doit encore être officialisée par le Sénat, la presse camerounaise salue déjà "le premier Africain de l'administration Biden"

Un spécialiste de la lutte contre le VIH

Partisan de la fabrication de médicaments en Afrique et favorable à la levée des brevets sur les vaccins, Nkengasong n'a pas hésité à condamner l’égoïsme des pays riches concernant la répartition des vaccins anti-Covid. Sélectionné par le magazine Time cite dans sa liste des 100 personnes les plus influentes du monde en 2021, "John Nkengasong est un héros africain des temps modernes", estime la directrice de l'Organisation mondiale du commerce, Ngozi Okonjo-Iweala. Avant d'ajouter que "grâce à son travail en tant que directeur fondateur et responsable des centres africains de contrôle et de prévention des maladies, il a contribué à sauver des vies pendant la pandémie de Covid-19" en Afrique. 

 Spécialiste du VIH, Nkengasong possède des décennies d’expérience dans la riposte mondiale au sida. "La vaste expérience de John Nkengasong dans la lutte contre le VIH, combinée à sa position d’expert indiscuté en Afrique de la lutte contre le virus Ebola, la COVID-19 et bien d’autres encore, lui donne de bonnes cartes pour guider la contribution mondiale des États-Unis en vue de mettre fin à la pandémie de sida", a déclaré Winnie Byanyima, directrice exécutive de l’ONUSIDA. Mais ce qu'on nous dit pas, c'est que l'Union africaine perd un grand virologue alors qu'elle vit toujours à l'heure de différentes épidémies.