Pour accélérer sa lutte contre la polio, Yaoundé se dote d'une unité dédiée à ce mal
Pour accélérer sa lutte contre la polio, Yaoundé se dote d'une unité dédiée à ce mal

Le Cameroun accélère sa lutte contre la polio

Toujours aux prises avec le coronavirus (Covid-19), le Cameroun qui est considéré comme un "pays libre de polio" multiplie ses efforts pour en finir avec cette maladie infectieuse qui continue de paralyser ses enfants.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le

En 2020, la poliomyélite a paralysé plus de 1.000 enfants dans le monde. Pourtant, cela fait des années que l'on ne cesse d'annoncer l'éradication imminente de cette maladie qui est aussi connue sous le nom de polio. En août dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé l'éradication du poliovirus sauvage du continent africain, l'agent pathogène responsable de la polio. Mais depuis, la souche de poliovirus de type 2 dérivé du vaccin (PVDVc2) continue de se propager dans de nombreux pays du continent. Et le Cameroun n'y échappe pas. 

Fin 2020, des cas de poliovirus ont été enregistrés dans 6 régions du pays. Et rien qu'en février dernier, deux cas de poliovirus de type 2 ont été détectés à Yaoundé. Face à cette situation, les autorités sanitaires multiplient leurs efforts pour en finir avec ce mal. Leur dernière initiative en date est l'inauguration d'une Unité de coordination de la réponse à l’urgence polio. 

Maintenir le statut de "pays libre de polio"

Fraîchement rénovée et réaménagée, cette structure comprend notamment une salle de conférence, quatre bureaux, des équipements de visioconférence et un serveur de gestion de données. A l'occasion de son inauguration, le ministre de la Santé, Manaouda Malachie a rappelé que "le Cameroun n’a pas arrêté la surveillance épidémiologique depuis qu’il a obtenu le statut de pays libre de polio. C’est ainsi que depuis 2019 jusqu’à ce jour, des cas de poliovirus ont été notifiés dans les régions de l’Extrême-Nord, de l’Est, du Littoral, du Sud et du Centre". C'est ce qui explique la création de ce centre dont l’objectif est de maintenir le statut de "pays libre de polio" acquis en 2020 et mettre fin à la circulation de toutes les formes de polio sur le sol camerounais.

Chargé de la coordination de la réponse à l’urgence polio, ce nouvel espace est placé sous la coordination du Centre de coordination des opérations des urgences de santé publique (CCousp). Il sera notamment géré par le Secrétaire Permanent du Programme Élargi de Vaccination (PEV). "En plus de poursuivre la surveillance de la polio au Cameroun, cette Unité est aussi chargée d’assurer un taux de vaccination d’au moins 95% à chaque campagne de vaccination, de réaliser une couverture de vaccination de routine de 80% pour le vaccin polio inactivé", a précisé Manaouda.