La Tanzanie préfère miser sur les remèdes naturels
La Tanzanie préfère miser sur les remèdes naturels

La Tanzanie refuse le vaccin anti-Covid

Après Madagascar, la Tanzanie refuse le vaccin anti-Covid ! Le président tanzanien préfère miser sur les remèdes naturels plutôt que sur un vaccin produit par l'Occident.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

Des plantes pour lutter contre le coronavirus : c'est le choix que fait la Tanzanie ! Après Madagascar, qui préfère baser sa stratégie de lutte contre la pandémie sur le Covid Organics et des gélules à base de ravintsara et d'artémisia, c'est au tour de la Tanzanie de refuser le vaccin anti-Covid. 

Le président tanzanien John Magufuli a annoncé qu'il ne comptait pas importer de vaccins anti-Covid. Son ministre de la Santé, Gerald Chami estime que les vaccins ont été produits trop vite pour être surs. C'est donc vers les remèdes naturels que la Tanzanie décide de ce tourner pour lutter contre la pandémie. Le pays s'est d'ailleurs déclaré débarrassé du Covid-19 au mois de juin dernier après avoir arrêté de déclarer des nouveaux cas en avril. 

Le démon du coronavirus

La stratégie de la Tanzanie va à l'opposé de ses voisins ! Pour le président, le coronavirus est un démon "qui ne peut pas vivre dans le corps du Christ". Au début de l'épidémie John Magufuli avait encouragé les services religieux, même sans distanciation sociale, qui selon lui aidait à préserver la population du virus. 

Le président s'est exprimé à plusieurs reprises pour dénoncer la pandémie qu'il considère comme un complot occidental et avait remis en question la fiabilité des tests, entre faux positifs et "sabotages" par des laborantins. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'il se prononce en faveur de la médecine traditionnelle, recommandant notamment les inhalations et les remèdes malgaches. Même si la médecine par les plantes est très pratiquée sur le continent, la plupart des pays africains se sont rangé du côté de la stratégie vaccinale, à l'instar des pays occidentaux.