Une campagne de l'Assurance Maladie française encourageant la vaccination contre la grippe
Une campagne de l'Assurance Maladie française encourageant la vaccination contre la grippe

La Réunion ne se vaccine pas assez contre la grippe

Le taux de couverture vaccinale à l’issue de la campagne de cet été devrait être proche de 35 % des personnes éligibles, ce qui reste très insuffisant.

AlloDocteurs Africa
Rédigé le , mis à jour le

On la prend parfois à la légère mais la grippe tue encore à La Réunion. Dans les services d’urgences des 4 hôpitaux de l’île : 21 patients ont été admis en réanimation pour grippe grave dont 2 sont décédés. Et pourtant, elle ne fait sans doute pas assez peur pour que l’on se vaccine systématiquement quand c’est recommandé. Parmi les 11 personnes hospitalisées cette année et qui étaient effectivement à risque de complications et donc éligibles à la vaccination, 6 n’étaient pas vaccinées contre la grippe. 

Selon les premières tendances communiquées par les autorités de santé, “le taux de couverture vaccinale à l’issue de cette campagne devrait être proche de celui des années précédentes, aux alentours de 35 % des personnes éligibles, ce qui reste très insuffisant pour une bonne protection des populations à risque”. 

Vaccination encouragée… et gratuite

La vaccination est une priorité pour les personnes les plus vulnérables: personnes âgées de 65 ans et plus, personnes atteintes de certaines maladies chroniques, femmes enceintes, personnes obèses, tous les professionnels de santé. Même s’il ne permet pas toujours d’éviter la maladie, le vaccin réduit le risque de complications graves ou de décès. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière s’est déroulée à la Réunion de début avril à fin septembre.

Les autorités de santé font des efforts depuis plusieurs années pour favoriser cette vaccination. D’abord, en rappelant les règles simple pour ne pas se contaminer. Ensuite, un courrier d’invitation de prise en charge de la vaccination est adressé par l’Assurance maladie à l’ensemble des assurés de plus de 65 ans et aux personnes atteintes de certaines maladies chroniques. Cette vaccination est gratuite pour ces populations à risque.