L'allaitement au sein est bénéfique pour la maman et le bébé
L'allaitement au sein est bénéfique pour la maman et le bébé

La mastite, une complication courante de l'allaitement

La mastite touche 20 à 30% des femmes allaitantes. AlloDocteurs Africa vous dit tout ce qu'il faut savoir sur cette inflammation du sein.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

Allaiter n’est pas toujours facile ! L’allaitement peut être une expérience magique pour la maman et la rapprocher de son bébé, mais ce n’est pas toujours simple. Manque de lait, bébé qui ne prend pas correctement le sein, douleurs… Donner le sein a son lot de complications, et la mastite en fait partie. 

La mastite est une inflammation de la glande mammaire ou des canaux lactifères (qui servent à amener le lait au mamelon) qui peut parfois déboucher sur une infection. C’est une complication courante de l’allaitement qui toucherait 20 à 30% des femmes allaitantes. Elle survient surtout dans les 6 premiers mois de l’allaitement, avec un risque accru dans les 6 à 8 premières semaines post partum. Le plus souvent elle est unilatérale, c’est-à-dire qu’elle ne touche qu’un seul sein. 

Une inflammation douloureuse

La mastite est largement due à une accumulation de lait maternel (on parle de stase lactée) souvent causée par une mauvaise prise du sein par bébé ou des tétées insuffisantes. Si la maman produit beaucoup de lait (on parle d’hyperlactation) il peut aussi y avoir un trop-plein. Enfin, les crevasses qui peuvent apparaître pendant l’allaitement sont aussi à surveiller : elles sont un point d’entrée pour les bactéries. 

Les premiers symptômes de la mastite sont difficiles à identifier, car ils ressemblent à un état grippal, avec notamment une grande fatigue et des courbatures. Une fois l’inflammation déclarée, le sein devient douloureux, avec une sensation de pression, et parfois une boule à l’intérieur du sein. Une plaque rouge, dure et chaude au toucher apparaît. La mastite est inconfortable, mais elle passe généralement en 24 à 48h. 

Attention aux infections

Même si c’est inconfortable, le meilleur moyen de faire passer une mastite est de continuer à allaiter, et même d’augmenter la fréquence des tétées.  En effet, il faut désengorger le sein pour guérir. On peut faciliter l’écoulement du lait en faisant couler de l’eau chaude sur le sein, mais la tétée reste la meilleure solution et est sans danger pour bébé. Enfin, pour retrouver la forme il faut se reposer ! 

Dans certains cas, l’inflammation ne passe d’elle-même et évolue vers une infection. En cas de fièvre, de nausées et de vomissement plus de 48h après le début de la mastite, il faut consulter un médecin rapidement. Une mastite infectieuse non traitée risque de dégénérer en abcès du sein. Un traitement antibiotique suffit à combattre l’infection, avec éventuellement des crèmes spécifiques si la mastite est due à une crevasse infectée. 

Si vous avez le moindre doute ou des douleurs lors de la tétée, il ne faut surtout pas hésiter à en parler, que ce soit à un médecin ou à votre sage-femme. Les professionnels de santé sont là pour vous aider et vous apporter des solutions pour mieux vivre votre allaitement !