La Côte d'Ivoire veut apporter de meilleurs soins aux malades du cancer en Afrique de l'Ouest

Des représentants du centre de lutte contre le cancer Gustave Roussy en France et une polyclinique d'Abidjan ont signé jeudi un partenariat dont l'objectif est d'apporter "les meilleurs soins" aux patients de Côte d'Ivoire et des pays voisins

AlloDocteurs Africa
AlloDocteurs Africa
Rédigé le
Les cancers féminins gagnent du terrain en Afrique
Les cancers féminins gagnent du terrain en Afrique  —  Shutterstock

Améliorer les soins. C'est l'objectif de la polyclinique Farah d'Abidjan qui a fait équipe avec le centre européen de lutte contre le cancer Gustave Roussy, qui est basé en région parisienne, pour mieux lutter contre cette maladie du siècle. "Trop de patients en Afrique voient aujourd’hui leur vie écourtée par l'absence d'excellents diagnostics sur leur territoire", a regretté Remi Thiolet, conseiller international de Gustave Roussy, venu à Abidjan signer ce partenariat.

"Le temps est venu de déployer plus largement la force de nos méthodes, en nouant des partenariats sérieux et efficaces avec des acteurs investis, désireux de développer pour les patients de leurs pays l'accès local aux meilleurs soins", a déclaré Remi Thiolet.

"Echange d'expériences et de bonnes pratiques"

"La Côte d’Ivoire a l’ambition d’être le hub médical" d'Afrique de l'Ouest, précise le Dr Oualid Zahreddine, président de la polyclinique Farah d'Abidjan, l'une des plus modernes et des mieux équipées de Côte d'Ivoire. Avant d'expliquer que le partenariat avec Gustave Roussy devrait permettre "l’échange d’expériences et de bonnes pratiques, mais également la formation professionnelle continue par l’actualisation des connaissances". 

Le partenariat s'inscrit dans un projet de "tourisme médical" lancé par la Côte d'Ivoire visant à participer à la relance d'un secteur touristique en chute de 70% en 2020 en grande partie à cause de la pandémie de Covid-19.

Source : AFP