Une perte de poids importante et rapide peut avoir des conséquences négatives sur la santé (photo d'illustration)
Une perte de poids importante et rapide peut avoir des conséquences négatives sur la santé (photo d'illustration)

L'obésité, un mal qui grignote l'Afrique

De Rabat à Kigali en passant par Alger, Dakar, Bamako et Kinshasa, l'obésité s'installe. Mais comment expliquer ce phénomène ? Quelles sont les maladies associées aux kilos en trop ? AlloDocteurs Africa vous dit tout.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

L'obésité gagne du terrain ! En vingt ans, le nombre d’enfants africains en surpoids ou obèses a augmenté de près de 50%. Aujourd'hui, un tiers des Sud-Africains urbains (qui vivent dans les villes) seraient "gros", tout comme les Togolais, les Nigériens, les Maliens ou encore les Béninois. Une augmentation du taux d'obésité caractéristique des villes, tandis que les zones rurales restent frappées par l'insécurité alimentaire. En 2018, une étude de l'université d'Amsterdam estimait que 52 millions de personnes étaient en surpoids ou obèse en Afrique de l'Ouest. Un chiffre presque équivalent à celui de ceux touchés par le manque de nourriture : la même année, 58 millions de personnes souffraient d'insuffisance pondérale. A l'occasion de la journée mondiale de l'obésité, ce 4 mars, on fait le point sur ce mal qui grignote l'Afrique. 

Mais les hommes et les femmes ne sont pas égaux devant la balance. Dans la plupart des pays africains, les femmes ont plus de chances de souffrir d'obésité que leurs compatriotes masculins. Selon les dernières données de la Banque mondiale, 66% des Marocaines sont obèses ou en surpoids. En Algérie, 30% des femmes sont dans la même situation et en Tunisie, près de 60% de la population est en surpoids ou obèse. 

Pourquoi c'est dangereux pour la santé

Si les causes de l'explosion de l'obésité sont bien connues (urbanisation, mode de vie sédentaire, diminution de la pratique sportive, multiplication des aliments gras...), sur le continent, très peu de personnes associent l'obésité aux maladies. Pourtant, les répercussions de l'obésité sur la santé sont nombreuses.

Alors que dans certaines régions du continent, le surpoids et l'obésité représentent - à tort - des signes extérieurs positifs de richesse et de bonne santé, les kilos en trop peuvent être à l'origine de plusieurs maladies. On peut notamment citer : 

  • le diabète de type 2
  • l'hypertension artérielle
  • l'insuffisance cardiaque
  • l'arthrose, une maladie dégénérative des articulations, très invalidante
  • certains cancers (de l’endomètre, du sein, des ovaires, de la prostate, du foie, de la vésicule biliaire, du rein et du colon)

Comment lutter contre l'obésité

Le problème de l'obésité est sous-estimé en Afrique. Pour limiter la progression de ce phénomène, les gouvernements doivent s'emparer de cette problématique ! Un léger surpoids n'est pas grave mais, il faut arrêter de véhiculer l'idée que l'obésité est un signe de bonne santé et de réussite. 

Pour rester en forme, il y a quelques principes de base à respecter : avoir une alimentation variée (fruits, légumes, viande, poisson, féculents, légumineuses), faire attention aux aliments très sucrés comme les sodas ou les bonbons qui peuvent particulièrement entraîner l'apparition d'un diabète et enfin essayer de maintenir une activité physique. Sans forcément pratiquer un sport, un bon point de départ, c'est de marcher au moins 30 minutes par jour.