En Afrique, la chirurgie esthétique ne connaît pas de crise !
En Afrique, la chirurgie esthétique ne connaît pas de crise !

L'Afrique, nouvel eldorado de la chirurgie esthétique ?

Liposuccion, implants mammaires, rajeunissement du visage… inutile d'aller en Europe pour ces opérations. L'offre s'étoffe sur le continent qui abrite même des cliniques aux normes internationales.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

C'est un secteur en plein essor ! La chirurgie esthétique explose sur le continent, et de plus en plus d'Africains n'hésitent plus à passer sous le bistouri.

Si auparavant, seuls des pays comme le Maroc, la Tunisie et l'Afrique du Sud proposaient des services de chirurgie esthétique sur le continent, aujourd'hui la tendance est à la banalisation. Plusieurs pays commencent à s'affirmer comme d'éventuelles destinations africaines pour le tourisme médical. C'est notamment le cas du Sénégal et du Cameroun, où le lifting des fesses fait partie des opérations les plus demandées.  

Pourquoi l'Afrique n'échappe pas au boom ?

Alors que le nombre de cliniques privées qui répondent parfaitement aux normes européennes ne cesse d'exploser sur le continent, l'intérêt pour la chirurgie esthétique semble s’inscrire dans un engouement plus général des Africains pour tout ce qui permet d’améliorer son physique.

Influencés par les médias ou les phénomènes de mode, les populations du continent font aujourd'hui attention à ce qu'elles mangent, et la plupart des salles de sport sont pleines à craquer. Comme en Europe ou aux Etats-Unis, tout le monde veut être "beau". Par conséquent, les cabinets de chirurgiens accueillent une clientèle de plus en plus nombreuse et qui se masculinise. Autrefois réservée aux personnes aisées, la chirurgie esthétique est devenue accessible à un plus grand nombre, toutes couches sociales confondues. Et maintenant que les jalons sont posés, il n'y a plus qu'à espérer que les chirurgiens ne commencent pas à opérer à la chaîne, avec tous les risques que cela représente pour les patients.