C'est l'heure d'écraser sa dernière cigarette
C'est l'heure d'écraser sa dernière cigarette

L'Afrique lutte enfin contre le tabagisme

L'Afrique compte 77 millions de fumeurs, et l’OMS estime que, d'ici 2025, ces chiffres augmenteront de près de 40% par rapport à 2010. Aujourd'hui, le continent essaie tant bien que mal de limiter cette menace sur la santé publique.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

L'Afrique tousse de plus en plus, et pourtant, tout commençait bien... Seulement 18% des hommes du continent fument, loin derrière les 30% qui consomment au moins une cigarette par jour dans le monde. Et seulement 3% des Africaines s'en grillent une régulièrement, d'après les dernières estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Seulement voilà, le problème est dans l'évolution : ce chiffre ne cesse de grandir.

La faute aux fabricants de cigarette qui, chassés d'Europe et des Etats-Unis, ont fait du continent une priorité. En somme, ils ont décidé de vendre la mort un peu plus loin de chez eux ! Considéré comme un nouveau marché à conquérir, l'Afrique pourrait, d'ici 2025, avoir 40% de fumeurs supplémentaires par rapport à 2010. Un drame quand on sait que le tabagisme tue plus de 8 millions de personnes chaque année dans le monde. Plus de 7 millions d'entre elles sont des consommateurs ou d'anciens consommateurs, et environ 1,2 million des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée... De quoi pousser plusieurs pays du continent à tenter de s'organiser. 

Le continent prépare la riposte 

Au niveau continental, le Kenya, l'île Maurice, l'Ouganda, le Sénégal et les Seychelles sont les pays qui ont mis en place les politiques de lutte anti-tabac les plus ambitieuses dans la région africaine. Certains pays ont même adopté des lois qui rendent tous les lieux publics entièrement non-fumeurs. Ce que l'Europe et les Etats-Unis ont fait depuis longtemps.

C'est notamment le cas du Burkina Faso, du Tchad, de Madagascar, de la Namibie, des Seychelles, de l'Ouganda et du Sénégal. D'ailleurs, ce pays est le seul du continent à avoir mis en place de véritables programmes de traitement de la dépendance au tabac. Chapeau bas, les autres pays feraient bien de les imiter.