Kinshasa s'offre son premier centre de soins orthopédiques

Le nouveau centre médical devrait permettre d'améliorer la prise en charge des traumatismes sur le sol congolais.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le
Kinshasa s'offre son premier centre de soins orthopédiques

Il était temps. Plus de soixante ans après l’indépendance de la République Démocratique du Congo, la capitale Kinshasa vient de se doter de son premier centre spécialisé en soins orthopédiques. Il y a quelques jours, le Kinshasa Orthopaedic Center a ouvert ses portes. 

"Ce centre ultra-moderne a comme spécialité la Traumato-Orthopédie (chirurgie des os et des articulations), C’est la toute première clinique offrant à la population Congolaise des soins orthopédiques simples et complexes qui, jadis, faisait l’objet des transferts à l’étranger", explique le Docteur Toussaint Banonoko qui est à l'origine de ce projet. Doté de 15 lits, ce centre permettra de traiter "les lésions des tendons et des ligaments, les malformations congénitales et/ou acquises, et les fractures". Une bonne nouvelle, quand on sait que les accidents de la route et les conflits armés sont les principales causes de mortalité dans de nombreux pays du continent. 

La Croix-Rouge en action depuis plus de 25 ans

En République démocratique du Congo, la médecine orthopédique est surtout l’affaire du Comité International de la Croix-Rouge (CICR). L’organisation humanitaire a construit, en collaboration avec les autorités congolaises, le nouveau département de réadaptation fonctionnelle de l'Hôpital général de Kinshasa. Le CICR a également financé la formation à l'étranger de quatre techniciens congolais pour des études diplômantes spécialisées. 

De janvier à septembre 2021, en RDC, le CICR a pris en charge les soins de réadaptation physique de 1.951 personnes, dont 713 dans le nouveau centre de l’hôpital général de Kinshasa. Présente sur le sol congolais depuis 1997, l'organisation travaille en collaboration avec différents centres de réadaptation physique : l'Hôpital général de Kinshasa, le centre Shirika la Umoja à Goma, le centre Heri Kwetu à Bukavu, le centre Béthanie à Uvira et le centre hospitalier de Rwankole à Bunia.