Des milliers de carpes ont été retrouvées mortes dans les fleuves gabonais
Des milliers de carpes ont été retrouvées mortes dans les fleuves gabonais

Gabon : une bactérie tue des milliers de carpes

Des milliers de carpes ont été retrouvées mortes dans au moins trois provinces gabonaises, depuis la mi-juillet. Une bactérie serait responsable de cette épidémie.

Badr Kidiss
Rédigé le , mis à jour le

Quand la carpe est malade, c'est tout le Gabon qui déprime ! Depuis la découverte de milliers de carpes mortes dans les fleuves de Ngounié, du Moyen Ogooué et l'Ogooué-Maritime, la pêche de ce poisson d'eau douce - très apprécié par les Gabonais - a été interdite. Une situation qui attriste et qui inquiète la population dont la principale source de revenus est la pêche. 

Et c'est une bactérie qui porte le nom scientifique d'"Aearomonas veronii et Plesiomanas shigelloides" qui est responsable de la mort soudaine de ces milliers de carpes. Elle a été identifiée suite aux analyses biologiques effectuées par le Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF). 

Les risques sont inconnus

A l'heure où ces lignes sont écrites, les autorités sanitaires n'ont pas constaté une augmentation anormale des cas d'intoxication alimentaire. Aucune maladie n'est à déclarer chez les mangeurs de carpes. Mais comme les risques sur la santé sont encore inconnus, l'interdiction de pêcher la carpe est avant tout une mesure préventive. L'Etat a d'ailleurs rappelé que la carpe est la seule espèce de poisson infectée par cette bactérie. 

Pour mieux comprendre l'origine de cette hécatombe, des échantillons de la bactérie ont été envoyés dans des laboratoires à Oslo, en Norvège. Mais cela n'a toujours pas découragé les vendeurs de carpes.