Le mariage entre deux personnes du même sexe est toujours illégal au Gabon
Le mariage entre deux personnes du même sexe est toujours illégal au Gabon

Gabon : deux femmes arrêtées pour avoir simulé un mariage lesbien

Deux Gabonaises ont été arrêtées lundi à Makokou, dans l'Est du Gabon, pour "outrage aux bonnes moeurs" après avoir simulé un mariage gay et s'être embrassées en public.

Alicia Mihami
Rédigé le , mis à jour le

Deux femmes ont été arrêtées lundi au Gabon après avoir simulé une cérémonie de mariage. Elles ont échangé des alliances et se sont embrassées en public, un geste toujours interdit dans le pays en 2020. Car si les droits des personnes homosexuelles progressent (le Parlement gabonais a voté une loi dépénalisant l'homosexualité cet été), le chemin est encore long vers l'égalité ! 

Le mariage entre personnes du même sexe est donc toujours interdit, tout comme s'embrasser en public car cela heurterait la moralité. "La loi est claire, un mariage se fait entre deux personnes de sexes différents", affirme Guy-Roger Ekazama, le maire de Makokou. 

Un faux mariage pour fonder une vraie famille

Les deux femmes arrêtées suite à la cérémonie ont du se justifier auprès des autorités. Elles ont tout simplement expliqué vouloir fonder une famille et avoir choisi l'acte du mariage pour sceller leur amour et être reconnues comme parents légitimes pour l'adoption. Mais selon le code pénal gabonais, leur mariage symbolique constitue un outrage aux bonnes mœurs, passible de deux ans de prison et de 2 millions de francs CFA d'amende. 

La société et les églises gabonaises restent largement hostiles à la loi votée le 23 juin dernier par le Parlement qui dépénalise l'homosexualité. En Afrique subsaharienne, l'homosexualité est largement illégale : plus de la moitié des pays y interdisent ou répriment les rapports homosexuels, parfois de la peine de mort. Les mentalités doivent encore évoluer sur le continent pour permettre aux personnes homosexuelles de vivre librement, sans crainte de poursuites judiciaires !