Face au retour en force du Covid-19, le Maroc ferme son ciel aux voyageurs venant de Chine

Alors que plusieurs pays ont imposé des tests PCR obligatoires, le Maroc a décidé de fermer ses frontières à toutes personnes en provenance de Chine, pays confronté à une recrudescence des contaminations au Covid-19.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le
Le Maroc ferme son ciel aux voyageurs en provenance de Chine
Le Maroc ferme son ciel aux voyageurs en provenance de Chine  —  pixinoo / Shutterstock

Ça se complique. Depuis la fin de la politique zéro Covid en Chine, le 7 décembre 2022, le nombre de cas de contaminations au SARS-CoV-2 explose. Une situation qui inquiète le reste du monde. Alors que de nombreux pays ont décidé d'imposer des tests obligatoires aux voyageurs en provenance de Chine, le Maroc va plus loin. Le Royaume interdit, depuis ce 3 janvier, l'entrée sur son territoire de tous les voyageurs en provenance de l'Empire du Milieu. 

"Les autorités marocaines ont décidé d'interdire l'accès au territoire du royaume du Maroc à tous les voyageurs, quelle que soit leur nationalité, en provenance de la République Populaire de Chine", indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Cette décision prise "à la lumière de l'évolution de la situation sanitaire liée au Covid-19 en Chine", et "afin d'éviter une nouvelle vague de contaminations au Maroc et toutes ses conséquences", explique le ministère. 

Vers un nouveau variant ?

Trois ans après l'apparition des premiers cas de coronavirus à Wuhan, dans le centre de la Chine, Pékin a mis fin sans préavis le 7 décembre à sa draconienne politique dite du "zéro Covid". Une levée des restrictions qui a fait explosé les cas de contaminations au Covid-19 dans le pays. Mais en se rouvrant au monde, l'Empire du Milieu pourrait favoriser l'émergence d'un nouveau variant. 

La France, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni, comme les Etats-Unis ou la Corée du sud, ont décidé cette semaine d'imposer un test Covid aux voyageurs venant de Chine