Face au Covid, l'Afrique intensifie la vaccination des personnes les plus à risque

La vaccination anti-Covid-19 connaît un coup d'accélérateur en Afrique.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa
Rédigé le
La vaccination anti-Covid s'accélère encore en Afrique
La vaccination anti-Covid s'accélère encore en Afrique  —  OMS

Alors que nombreux pays africains enregistrent une petite hausse des contaminations au Covid-19, la vaccinations s'accélère encore. A ce jour, près de 50 % des travailleurs de la santé et des personnes de plus de 60 ans sont entièrement vaccinés contre le virus. Ce qui représente une nette amélioration par rapport à fin décembre 2021, où seulement 33% des travailleurs de la santé et 10% des personnes âgées étaient entièrement vaccinés.  

L’OMS recommande une couverture vaccinale de 90% pour les travailleurs de la santé et de 80 % pour les personnes âgées de plus de 60 ans. Seuls deux pays africains (Maurice et les Seychelles) ont entièrement vacciné 70% de leurs populations totales. Au rythme où la vaccination se déroule au Rwanda, le pays devrait atteindre cet objectif d’ici la fin du mois, portant à trois le nombre de pays africains qui auront atteint l’objectif mondial fixé à 70% d’ici la fin du mois de juin. 

Plus de 30% d'adultes vaccinés

La couverture vaccinale des personnes de plus de 18 ans sur le continent est estimée à 34 %, une proportion nettement supérieure à la couverture de la population générale, qui se situe à 18 %. Neuf pays ont entièrement vacciné plus de 70% de leur population adulte, tandis que 21 pays ont atteint plus de 40 % de cette tranche de la population. Des chiffres encourageants, alors que les autorités axent aujourd'hui leurs efforts sur les groupes hautement prioritaires tels que les travailleurs de la santé, les personnes présentant des comorbidités et les personnes âgées. 

"S’il est primordial de protéger les jeunes exposés à un risque élevé de contracter le Covid-19, le fait de concentrer les efforts sur la vaccination des personnes âgées, des travailleurs de la santé et des autres populations vulnérables nous permettra de garder une longueur d’avance sur le virus", estime la Dre Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. 

À l'heure où ces lignes sont écrites, une trentaine de pays africains ont prévu d’organiser des campagnes de vaccination de masse jusqu’à la fin de l’année. Lors des campagnes de vaccination de masse, l’OMS recommande aux pays de mettre en place des équipes mobiles appropriées pour la vaccination ciblée des groupes hautement prioritaires. A terme, l'agence onusienne espère que la vaccination anti-Covid soit proposée dans le cadre des soins de santé primaires et dans des unités spéciales offrant des soins aux personnes qui présentent des comorbidités telles que le VIH, le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer.