A Casablanca, nombreux sont les hôpitaux qui n'arrivent plus à accueillir des patients Covid (photo d'illustration)
A Casablanca, nombreux sont les hôpitaux qui n'arrivent plus à accueillir des patients Covid (photo d'illustration)

Face au coronavirus, Casablanca durcit ses restrictions

Alors que le coronavirus (Covid-19) continue de gagner du terrain au Maroc, le gouvernement a décidé de prolonger les restrictions dans une partie de la région de Casablanca-Settat.

Badr Kidiss
Rédigé le

L'épidémie n'a toujours pas ralenti. Alors que le Maroc est empêtré dans une crise sanitaire sans précédent, le royaume continue de multiplier ses efforts pour faire face à l'évolution du coronavirus (Covid-19) sur son territoire. Ce 21 novembre, les autorités ont décidé de prolonger les restrictions pour freiner l'évolution de ce mal, notamment dans les préfectures de Casablanca et Mohammédia ainsi que les provinces de Nouaceur, Mediouna, Berrechid et Benslimane. 

Le gouvernement a officialisé, dans un communiqué, le maintien du couvre-feu et l’interdiction des déplacements nocturnes de 21h à 6h du matin, à l’exception des déplacements pour des raisons médicales ou professionnelles. Tout comme il a confirmé la fermeture des terrains de proximité et des jardins ainsi que la fermeture des cafés, restaurants, commerces et centres commerciaux à 20h. Les autorités ont aussi rappelé l'importance de l'autorisation exceptionnelle de déplacement, tout en encourageant le télétravail. 

Capacité d'accueil doublée

A ce stade, près de 20% des cas positifs au coronavirus se trouvent à Casablanca. Face à cette situation, la plupart des hôpitaux de la capitale économique ont doublé leur capacité d'accueil en soins intensifs et en réanimation, tout en s'équipant de respirateurs artificiels. Mais les hôpitaux sont encore sous tension, notamment à cause du manque de personnel soignant. 

Le Maroc compte 12.000 médecins dans le secteur public pour un peu plus de 36 millions d’habitants. A l'heure où ces lignes sont écrites, on estime que près de 3.500 soignants ont été contaminés par le Covid-19.