Face à la grogne populaire, le Sénégal allège son dispositif anti-coronavirus

Face à l'exaspération grandissante des Sénégalais, les autorités ont annoncé un assouplissement des restrictions encore en place contre le coronavirus.

La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
La rédaction d'Allo Docteurs Africa avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
Le Sénégal a imposé dimanche le port obligatoire du masque pendant la période de l'état d'urgence (photo d'illustration)
Le Sénégal a imposé dimanche le port obligatoire du masque pendant la période de l'état d'urgence (photo d'illustration)

Ouf de soulagement ! Alors que le Sénégal vient de dépasser la barre des 4000 malades du nouveau coronavirus (Covid-19), les autorités viennent d'annoncer un assouplissement des mesures prises pour faire face à la pandémie.

Le couvre-feu est retardé de 21H00 à 23H00 GMT jusqu'à 05H00. Les réunions, publiques ou privées, sont à nouveau permises, et les restaurants, les salles de sport, les casinos sont officiellement autorisés à rouvrir, explique le ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. Avant de préciser que l'interdiction de circuler entre les régions, particulièrement préjudiciable aux échanges commerciaux, est levée. 

Masques obligatoires et plages fermées

Le port du masque et la distanciation restent obligatoires en public, a souligné le ministre de l'Intérieur lors de ce point presse, tout en rappelant que les bars et les plages restent fermés. Mais, en dehors du couvre-feu, il ne reste plus grand-chose à l'intérieur du territoire des principales mesures instaurées depuis mi-mars.

Dans les faits, les plages demeurent accessibles sans grand souci, à Dakar au moins, et les restaurants ont déjà recommencé à servir. A la date du jeudi 4 juin à 20h, le Sénégal recensait 4021 malades du Covid-19, dont 45 décès et 2162 guérisons.