La RD Congo lance un médicament contre l'empoisonnement et l'intoxication alimentaire

L’usine pharmaceutique Pharmakina, basée dans l’est de la RD Congo, vient de présenter Carbokina, un médicament capable d’absorber les toxines et les évacuer du corps.

Arnaud Ntchapda
Rédigé le , mis à jour le
La RD Congo lance un médicament contre l'empoisonnement et l'intoxication alimentaire

Il vient d'être mis au point ! Un nouveau médicament contre l’empoisonnement et l’intoxication alimentaire a vu le jour à Bukavu, dans l’est de la République Démocratique du Congo. C’est là-bas que l’usine pharmaceutique Pharmakina de Bukavu, qui fabrique habituellement du sel de quinine, a présenté le Carbokina. 

“C’est depuis l’année passée que nous avons pensé être actif dans un domaine qui était criant au niveau de notre société. C’est le domaine des intoxications et empoisonnements. Et dans ce sens-là, nous avons mis sur le marché un produit qu’on appelle Carbokina. C’est un produit qui contient du charbon actif, et le charbon actif est reconnu par le monde médical pour ses propriétés antipoison C’est que lorsque vous prenez le charbon actif, il va absorber les toxines et les évacuer du corps“, explique le pharmacien central de la Pharmakina/Bukavu, Martial Kanyonyo.     

En hommage à Horst Gebbers

Selon ses concepteurs, ce médicament peut traiter différentes intoxications alimentaires. “Le choix du charbon actif comme composant principal est dû au fait qu’il est capable d’absorber les gaz intestinaux, toutes sortes de toxines et endotoxines. Mais aussi de bien les capter tout au long de la digestion afin de les évacuer du corps par les selles. Ce processus limite ainsi leur absorption dans le sang où ils peuvent causer des dégâts“, détaille Martial Kanyonyo      

 Les inventeurs ont reçu du ministère en charge de la santé l’autorisation de commercialiser Carbokina en 2020. C’est le premier médicament anti-poison à être approuvé par la communauté scientifique en République Démocratique du Congo. C’est aussi un hommage l’ancien administrateur de la Pharmakina l’Allemand Horst Gebbers décédé en 2018 dans son pays. M. Kanyonyo rapporte que c’est lui qui avait émis l’idée de la conception d’un antidote à base de charbon pouvant aider à combattre les intoxications alimentaires. ”Voilà qu’aujourd’hui, il s’est vu honorer à titre posthume devant des chercheurs et grandes personnalités”, réagit le Docteur Martial Kanyonyo.      

Disponible dans les pharmacies de Bukavu, le médicament est vendu dans d’une boîte de 50 comprimés varie à un prix qui oscille entre 3 et 5 USD.