Des associations algériennes de lutte contre le cancer se mobilisent contre la pénurie de médicaments

En Algérie, les personnes atteintes d'un cancer ont toujours du mal à avoir accès aux soins et aux médicaments.

Sabrina El Faïz
Rédigé le , mis à jour le
Les pénuries de médicaments se multiplient en Algérie
Les pénuries de médicaments se multiplient en Algérie

C'est un fléau silencieux qui s'aggrave d'année en année. Les pénuries de médicaments contre le cancer se multiplient sur le sol algérien. Un phénomène inquiétant qui entraînerait des pertes de chances de guérison pour la majorité des malades.  

Pourtant, les autorités sanitaires ont intensifié la riposte contre les différents cancers. Des "sommes faramineuses" ont été investies, et des centres ont été ouverts dans les quatre coins du pays, rappelle l’Alliance nationale des associations de lutte contre le cancer dans un communiqué. 

Le président ordonne une enquête

"Nous ne pouvions rester silencieux devant les pénuries de médicaments et de traitements, y compris les plus simples et les moins onéreux, sans parler des innovations dont nous ne rêvions plus pour nos patients, alors que les autorisations de mise sur le marché sont prêtes depuis des années. Nous ne pouvions ne pas voir que la radiothérapie, malgré les multiples accélérateurs acquis (50), reste encore un point noir dans le parcours du traitement, étant donné qu’ils sont encore sous emballage depuis plusieurs années ou plus souvent en panne qu’en marche ?", peut-on lire dans le communiqué.       

Face à ce triste constat, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a qualifié la situation d'anormale. Dans la foulée, il a instruit l’Inspection générale de la présidence de la République pour lancer une enquête sur la pénurie qui touche certains médicaments, ainsi que sur les dysfonctionnements.